Accueil » Environnement » Journées de découverte sur trois sites majeurs du recyclage
Visite sur le centre de tri Echalier, au Brézet. ©A.Staiger
Environnement Mercredi

Journées de découverte sur trois sites majeurs du recyclage

Durant la Semaine Européenne de la Réduction des Déchets, le Valtom ouvre trois grands sites où sont revalorisés nos déchets: le centre de tri Echalier, le pôle Vernéa et la "montagne" de Puy-Long.

La poubelle n’est pas une fin. Juste une étape dans le cycle. C’est ce que nous apprennent les visites organisées par le Valtom, en partenariat avec les entreprises Echalier, Suez et Veolia.

« Ces journées de découverte ont été mises en place en 2014, après l’ouverture de Vernéa, elles donnent un aperçu complet de la gestion des déchets » commence Céline Joulin, responsable comunication du Valtom. « C’est un peu tabou, on ne veut pas vraiment savoir ce que devient notre poubelle » poursuit Fanette Robert, chargée de communication. « Ces visites font prendre conscience de notre responsabilité car elles rendent les choses très concrètes. »

Les grandes phases du recyclage

Concrètement donc, trois sites industriels sont ouverts à la visite. Il faut s’inscrire en amont, pour raisons de sécurité.

L’opération débute le 22 novembre au centre de tri Echalier au Brézet. Dédié aux déchets recyclables – ceux de notre poubelle jaune -, le pôle traite près de 5000 tonnes par mois, d’après Benoît Julhes, adjoint d’exploitation et maintenance. Le public assiste à tout le processus de tri, depuis la plateforme de déchargment puis au fil des tapis roulants. Le tri est mécanique, optique et magnétique, puis manuel. « Ici le visiteur se rend compte que des gens mettent vraiment la main dans leurs poubelles, on voit le travail qu’implique le tri » ajoute Fanette Robert.

Les 24 et 25 novembre, les visites se déroulent au pôle Vernéa, où sont pris en charge déchets verts, biodéchêts et ce que nous jetons dans la traditionnelle poubelle grise. Outre un aperçu sur la plateforme de compostage, sur le processus de méthanisation et le traitement des mâchefers, le public pourra mesurer l’ampleur du gigantesque incinérateur depuis la salle des commandes. 

Le site de Vernéa et le centre d’enfouissement de Puy Long. ©Vernéa

Enfin, Puy Long, qui surplombe Vernéa, accueille une visite le samedi 25 novembre au matin, animée par le responsable d’exploitation. Cet ancien centre d’enfouissement de déchets non dangereux stocke aujourd’hui ce qui n’est toujours pas recyclable, en bien moindre quantité qu’auparavant. Ici l’on apprendra ce qu’est un déchet ultime, comment l’on récupère du biogaz pour créer de l’énergie, mais aussi les techniques d’enfouissement pour préserver l’environnement et assurer un avenir au site lorsqu’il est « plein ».

Sensibiliser toute l’année

En-dehors de ces dates, les actions de sensibilisation se poursuivent toute l’année pour le Valtom. L’établissement public traite et valorise tous les déchets ménagers et assimilés du Puy-de-Dôme et du nord de la Haute-Loire. Il bénéficie depuis 2015 du label national Territoires zéro déchet, zéro gaspillage. « L’objectif est d’entrer peu à peu dans une économie circulaire du déchet et d’en faire une ressource », précise Céline Joulin.

Pour le grand public, le site de Vernéa reçoit un jeudi sur deux des groupes de plus de quinze personnes, particuliers, entreprises et associations, l’autre jeudi étant réservé aux scolaires.  Le délai d’attente est d’environ quatre mois, les organisateurs notant un regain d’intérêt depuis la réouverture de Vernéa. « On aura beau faire des documents d’information, je pense que la visite c’est ce qu’il y a de mieux » conclut Céline Joulin.

Infos pratiques

Visites gratuites. Inscriptions en ligne sur http://www.visites-valtom.fr/

Site Echalier : mercredi 22 novembre à 13h30 et à 15h. Visites limitées à 25 personnes.

Site Vernéa : vendredi 24 novembre à 14h. Samedi 25 novembre à 10h30 et à 14h. Visites limitées à 40 personnes.

Puy Long : samedi 25 novembre à 10h. Annulé si mauvaise météo.

Plus d’infos sur la Semaine Européenne de la Réduction des Déchêts : http://www.serd.ademe.fr/

À propos de l'auteur

Aurore Staiger

Aurore Staiger

Journaliste indépendante en presse magazine régionale et nationale, en Auvergne et à l'étranger. Anciennement journaliste en télévision locale. Ecrit des reportages de société, géographie, environnement, découverte, histoire et patrimoine. Réalisatrice du documentaire Les nouveaux guerriers Sikhs.

Commenter

Cliquez ici pour commenter

Sponsorisé

Les infos dans votre boite