Accueil » Culture » La jolie pop à fleurs d’Hiver Pool
Photo Guillaume Labussière.
Culture Mercredi

La jolie pop à fleurs d’Hiver Pool

Ce mercredi 28 février, la librairie Les Volcans de Clermont propose un show-case , orchestré par Hiver Pool. Le groupe vient de sortir son premier album, intitulé “Turbulences”.

Pourquoi ne pas vivre des rêves?”, voilà les premiers mots du titre “Avalanches de lumières” qui ouvre l’album “Turbulences”, sorti le 16 février dernier. Ces paroles constituent un véritable crédo pour le duo auvergnat. Delphine au chant et Martial à la musique forment le groupe Hiver Pool. La chanteuse explique le choix de ce nom : “C’est une référence à un groupe que l’on adore, Bon Iver, et un clin d’oeil aux pays du nord que l’on aime, le froid ça nous va bien”. Martial poursuit en riant : “cela veut dire bassin glacé en anglais et on est plutôt sauvages comme personnages”. Deux sauvages qui se sont apprivoisés grâce à la musique, Delphine trouvant les textes et Martial composant la mélodie.

Très liés à la nature

Delphine raconte la génèse du groupe : “On est partis en voyage en Irlande tous les deux car on est aussi ensemble dans la vie. Au départ j’écrivais des textes pour l’ancien groupe de Martial et on s’est mis à les chanter tous les deux dans les rues, dans les églises et on s’est rendus compte que l’on adorait chanter ensemble, qu’il y avait un truc qui se passait”. Le duo Hiver Pool était né. La chanteuse présente malicieusement la formation : “C’est de la pop en français, culottée dans les textes, de la pop à fleurs avec une pointe psychédélique”.  “On adore la nature et on est un peu Bisounours mais nos textes peuvent aussi être incisifs et assez engagés pour les femmes” ajoute Martial. En effet, le duo adore s’imprégner de nature pour créer. Le musicien explique cet attachement : “il y a des gens qui sont très urbains comme dans le rap par exemple et nous avons besoin de la nature pour composer. Ce doit être notre côté fleur bleue”. “Le Cézallier nous inspire beaucoup et il y a des textes qui parlent de ses paysages, de rencontres faites là-bas. On y reçoit des choses, des ondes, on est bien sous les arbres”poursuit sa compagne.

Un album enregistré en Bretagne

L’album “Turbulences” a été réalisé au studio Kerwax, en Bretagne, par Christophe Chavanon, qui a travaillé pour Thomas Fersen et Rover. Martial explique la naissance de cette collaboration : “Après un café-concert à Aurillac, Thomas Fersen est venu nous voir et il nous a conseillé d’aller à Kerwax pour obtenir un son très organique, très pur. Nous avons contacté Christophe Chavanon de sa part et il a beaucoup aimé le projet. Il a apporté sa patte et sa vision”. De nombreuses dates de concert où le duo présentera son album commencent à être programmées. Ainsi après le showcase aux Volcans du 28 février, le duo sera à Paris sur la scène des Trois Baudets le 14 mars, puis le 26 avril au Tremplin de Beaumont. Une découverte à ne pas rater.

Mercredi 28 février à 17h à la Librairie Les Volcans, 80 boulevard François Mitterrand à Clermont.

À propos de l'auteur

Catherine Lopes

Catherine Lopes

Journaliste diplômée de l’Ecole de Journalisme et de Communication de Marseille, Catherine arrive en Auvergne en 2006 et fait ses armes sur Clermont Première. Après plusieurs années de collaboration,  elle découvre ensuite le monde de la pige et travaille pour plusieurs sociétés de production. Elle écrit aussi pour le web et fait de la radio. Véritable touche à tout, Catherine aime avant tout raconter des histoires.

Commenter

Cliquez ici pour commenter

Sponsorisé

Les infos dans votre boite