Accueil » Rencontre » La Coopé à l’heure de Minuit
Minuit jouera vendredi sur la scène de la Coopérative de Mai. Crédit : Virgile Guinard
Culture Rencontre Vendredi

La Coopé à l’heure de Minuit

Vendredi 27 Avril, Minuit sera sur la scène de la Coopérative de Mai. Ils reviennent à Clermont-Ferrand 3 ans après un premier passage réussi. Simone et Raoul, les enfants des Rita Mitsouko, accompagnés de Klem et de Joseph, assument leur héritage et proposent une musique funk, rock et pop. La chanteuse du groupe, Simone a accepté de répondre à nos questions.

7 Jours à Clermont : Comment le groupe s’est-il formé?

Simone Ringer : On a dû se rencontrer en 2012. Raoul et Joseph se sont vus au Bus Palladium, un club, où chacun avait son groupe de rock. Tous deux étaient passionnés de rock, d’AC/DC par exemple, et ils ont commencé à composer des morceaux ensemble. Ensuite, Raoul a rencontré Klem, originaire d’Avignon. Mon frère lui a conseillé de monter à Paris pour faire de la musique avec lui. Conseil qu’il a suivi. Ils cherchaient alors un chanteur ou une chanteuse. Raoul a pensé à moi. Je finissais à l’époque mes études d’art à Bruxelles. L’aventure a commencé comme ça.

7JAC : Pourquoi ce nom de scène, Minuit?

SR : On voulait un nom qui sonne, qui soit beau. Minuit c’est la nuit, autant le rêve que la fête. Une espèce d’heure qui n’existe pas, un entre-deux un peu abstrait.

« Faire danser, faire rêver »

7JAC : Quel est votre univers et quelles sont vos influences?

SR :  C’est très varié, comme du rock avec Bowie,  AC/DC, les Rolling Stones, les Beatles. On aime aussi le hip-hop des années 90. Tous les quatre avons des univers musicaux assez différents. C’est ce qui fait une de nos forces et de nos faiblesses. On s’inspire aussi de l’électro, de LCD Sound System. Moi pour les textes, j’apprécie Polnareff, Gainsbourg. On aime bien le mélange des genres.

7JAC : Donnez-nous trois raisons indiscutables de venir vous voir sur scène.

SR : Pour ceux qui sont déjà venus nous voir sur scène, nous allons présenter tous nos nouveaux morceaux. Deuxième bonne raison : on a envie de vous faire danser. Troisièmement : on a envie de vous faire rêver.

« Vertigo sortira en septembre »

7JAC : Vous en parliez à l’instant, où en est votre projet d’album?

SR :  Il est terminé. Il sortira en septembre. Un premier single va être sur les ondes à la fin du mois. Puis un second pour essayer de faire danser les gens cet été. L’album s’appellera Vertigo.

7JAC : Quel souvenir gardez-vous de votre nomination aux Victoires de la Musique en 2017?

SR : C’était super et, en même temps, nous sommes passés sur scène à 1 heure du matin. Je crois que le passage la veille dans Quotidien sur TMC nous a fait plus de promo que les Victoires…(Rires)

7JAC : A chaque fois, on vous reparle des Rita Mitsouko. N’est-ce pas un héritage trop lourd à porter?

SR : Non, pas du tout. (Rires) Voilà!

7JAC : Quel souvenir gardez-vous de votre premier passage à la Coopé, il y a 3 ans?

SR : Un excellent souvenir car c’était l’un des nos premiers lives.  Je conserve aussi une anecdote vraiment marrante de notre passage à la Coopé. C’était sur le morceau “Recule”, une ballade piano-voix. Je chantais “Recule” et un type dans le public nous sortait à chaque fois une grossièreté avec la même rime en « ule ». Tous les gars sur scène étaient morts de rire, moi plutôt concentrée. C’était un superbe concert et, sincèrement, on est content de revenir.

Vendredi 27 avril à 20h30 à  La Coopérative de Mai 

À propos de l'auteur

Catherine Lopes

Catherine Lopes

Journaliste diplômée de l’Ecole de Journalisme et de Communication de Marseille, Catherine arrive en Auvergne en 2006 et fait ses armes sur Clermont Première. Après plusieurs années de collaboration,  elle découvre ensuite le monde de la pige et travaille pour plusieurs sociétés de production. Elle écrit aussi pour le web et fait de la radio. Véritable touche à tout, Catherine aime avant tout raconter des histoires.

Commenter

Cliquez ici pour commenter

Sponsorisé

Les infos dans votre boite