Accueil » Économie » Conserverie: CLAC, le seigneur de la tartine
Julien Anglade est un chef d’entreprise de conviction qui défend les valeurs de la bio.
Économie Initiative

Conserverie: CLAC, le seigneur de la tartine

Julien Anglade a créé la conserverie CLAC qui fabrique de manière artisanale des tartinables apéro à partir d’ingrédients bio et locaux.

Tout a débuté chez Jardins d’Ys, un maraîcher implanté à Montaigut-le-Blanc. Julien Anglade découvre que de nombreux légumes biscornus ou fendus sont inutilisables par les maraîchers. Il a donc l’idée de lancer une conserverie dont l’objectif de départ est de valoriser ces invendus pour lutter contre le gaspillage alimentaire.

Une conserverie locale artisanale et créative

La société est créée à Cournon-d’Auvergne, en juillet 2017, elle est baptisée CLAC en clin d’oeil au bruit que fait le couvercle quand on ouvre une boîte de conserve. CLAC, comme conserverie locale artisanale et créative. Elle imagine et fabrique des tartinables apéro, mariage de fromages et de légumes de saison.

En lançant sa conserverie, Julien Anglade s’est souvenu des bons moments de complicité passés avec sa grand-mère à Camarès, dans l’Aveyron, à préparer les conserves de légumes pour l’hiver et des bons petits plats préparés par son papa restaurateur. Il a voulu lui aussi régaler les papilles et a suivi une formation d’ingénieur en production alimentaire, dans le Perche. Après avoir développé des recettes et des produits pour différentes sociétés, il a donc naturellement décidé de lancer sa propre aventure.

En tartine à l’apéro ou en repas avec une salade, les possibilités des crèmes et mousses CLAC sont multiples.

 95 % des ingrédients sont locaux

Amateur de circuits courts et de produits bio, Julien a bâti de véritables partenariats avec des producteurs de légumes, fromages, miel, huile dans une zone de 80 km autour de Clermont-Ferrand. Cueillis à pleine maturité et cuisinés dès le lendemain, les légumes révèlent toutes leurs saveurs. Tous les produits sont travaillés de manière artisanale, sans additifs, ni conservateurs.

Les six recettes de tartinables se sont rapidement étoffées. Aujourd’hui, une gamme de 17 tartinables est commercialisée en épiceries bio. Crème de courgette chèvre et miel, houmous de haricots blancs à la provençale, les recettes sont toutes créatives comme cette mousse de carotte au Bleu d’Auvergne qui a été primé au salon Natexpo (salon interprofessionnel de la bio) où elle a reçu le trophée argent innovation bio. Elle est complétée par une gamme de six soupes.

Julien Anglade travaille également à façon pour des producteurs de légumes, cela représente un tiers de son activité.

Pour se réchauffer en plein hiver, les soupes signées CLAC sont idéales et en plus avec des saveurs originales.

Quel développement pour CLAC ?

Après la dernière recette de crème champignons Fourme d’Ambert, le chef d’entreprise de 36 ans développe de nouvelles idées créatives. Il va investir dans du matériel pour optimiser sa production. Et pourquoi pas demain créer un pôle de transformation de légumes bio à plus grande échelle ? En attendant, de réaliser tous ses rêves, l’homme de conviction, souhaite lancer le CLAC challenge pour aider des associations qui souhaitent mettre en place des actions en faveur de l’environnement.

 

 

 

À propos de l'auteur

Véronique Feuerstein

Véronique Feuerstein

Diplômée en histoire de l’art, Véronique Feuerstein a deux passions : le patrimoine et l’économie. Après un début de carrière au quotidien l’Eveil de la Haute-Loire au Puy-en-Velay, elle a collaboré au magazine de territoire Massif central puis est devenue rédactrice en chef de Massif-central entreprendre pendant neuf ans. Elle a ensuite participé au lancement d’un nouveau média : la Montagne entreprendre, appartenant au groupe Centre France.

1 Commentaire

Cliquez ici pour commenter

Sponsorisé

Les infos dans votre boite