Accueil » Vie publique » Clermont : l’impact d’InspiRe sur le quartier de la Gare
Parvis gare SNCF en travaux / Photo Éléa Boënnec
Photo Éléa Boënnec
Vie publique

Clermont : l’impact d’InspiRe sur le quartier de la Gare

Le quartier de la Gare SNCF de Clermont s'apprête à changer de physionomie avec les évolutions liées au projet InpiRe. Les aménagements ont débuté sur le parvis pour l'accueil des futurs bus électriques de la ligne B, entraînant la disparition du trafic automobile entre les avenues Charras et Albert-et-Elisabeth.

Cela n’a échappé à personne : l’esplanade de la gare de Clermont est en travaux depuis quelques jours. Pourquoi ce secteur est-il de nouveau en chantier alors qu’il avait été réaménagé il n’y a pas si longtemps ? Tout simplement parce que la future ligne B va passer devant la gare, comblant définitivement le manque, tant de fois décrié, d’une ligne d’une ligne structurante comme celle du tramway, pour desservir ce secteur. Rappelons qu’un BHNS, Bus à Haut Niveau de Service que l’on nomme désormais Tram-Bus, est un véhicule qui circule sur une voie dédiée, fermée aux autres moyens de circulation afin de garantir sa régularité et sa vitesse. La nouvelle ligne B qui circulera entre Royat et Aulnat va enfin répondre aux besoins de desserte de Jaude, Gare SNCF, Lycée Gergovie et Aéroport, avec une fréquence de passage des véhicules identique à celle du tramway de la Ligne A.

Bouleversement des habitudes dans le quartier de la Gare de Clermont

Conséquence majeure du passage de la ligne B sur l’esplanade de la gare, les voitures ne pourront plus circuler sur le secteur située entre les avenues Charras et Albert-et-Elisabeth. Le passage devant la gare ne sera en effet autorisé qu’aux bus, aux taxis et aux vélos et emprunter l’avenue de l’Union-Soviétique d’un bout à l’autre ne sera plus possible. Les ayant-droits conserveront bien entendu leur accès. Les clermontois vont donc devoir perdre la très ancienne habitude de poser à tout prix les voyageurs devant la gare et seront contraints d’utiliser la dépose minute et le parking côté Anatole France. Dans la foulée, l’avenue Charras va devenir piétonne avec les classiques dérogations d’usage.

Évolution progressive

En attendant de découvrir la nouvelle esplanade de la gare, à la mode InspiRe, les travaux vont se dérouler selon différentes tranches avec évolution progressive des sens de circulation. La première phase qui doit durer environ 5 mois, concerne la zone de l’esplanade de la gare jusqu’à la rue de Riom. Le flux boulevard Fleury -92e/Estaing est dors et déjà fermé et dans l’autre sens, les automobilistes doivent sortir de l’avenue de l’Union-Soviétique en empruntant les rues de Châteaudun ou Jeanne-d’Arc. À l’automne, les travaux concerneront le reste de l’avenue.
En attendant et pour ne pas se retrouver dans les embouteillages prévisibles avenue d’Italie passée à double sens, mieux vaut utiliser l’application Waze qui indiquera le chemin le plus rapide. L’info-travaux du site web InspiRe est également une aide très précieuse pour déjouer les inévitables pièges de la circulation actuelle.

Gare SNCF en travaux / Photo E. Boënnec
Photo E. Boënnec

À propos de l'auteur

Olivier Perrot

Pionnier de la Radio Libre en 1981, Olivier Perrot a été animateur et journaliste notamment sur le réseau Europe 2 avant de devenir responsable communication et événements à la Fnac. Président de Kanti sas, spécialisée dans la communication culturelle, il a décidé de se réinvestir dans l'univers des médias en participant à la création de 7jours à Clermont.

Commenter

Cliquez ici pour commenter

Sponsorisé

Les infos dans votre boite

Sponsorisé