Accueil » Vie publique » Clermont-Ferrand, 1ere ville en Europe à généraliser la télégestion de son éclairage public
photo: Direction de la communication ville de Clermont.
Vendredi Vie publique

Clermont-Ferrand, 1ere ville en Europe à généraliser la télégestion de son éclairage public

Même s'il consomme principalement en heures creuses, l'éclairage public participe, chaque jour d'hiver, à la pointe de consommation d'électricité en début de soirée, à l'heure des jolies illuminations de Noël. Rendre l'éclairage public "intelligent" permet de réduire le pic de croissance de 25%!

Clermont-Ferrand est la première ville en Europe à généraliser la télégestion avancée à la totalité de son réseau d’éclairage public, soit 16000 points lumineux ! La télégestion avancée permet de moduler et ou d’abaisser la puissance intégrée dans chaque point lumineux de l’éclairage. Concrètement, des modules sont placés dans chaque candélabre et reliés à un superviseur qui permet de commander chacun des points lumineux et aussi de télé surveiller et de gérer l’ensemble du réseau. En fonction de l’heure, de la configuration d’un site, du niveau de trafic, il devient possible d’adapter et de moduler la puissance électrique délivrée.

Une attente sociétale

Aujourd’hui, à raison, une grande partie de la population fustige un éclairage public dispendieux en terme économique et environnemental. La ville de Clermont-Ferrand a choisi de s’engager dans l’élaboration concrète d’un projet global d’éclairage public, et pour ce faire, elle expérimente depuis plus de 20 ans des dispositifs économes en énergie. Grâce à cette nouvelle approche de l’éclairage public, Clermont-Ferrand privilégie le cinquième combustible, c’est à dire celui que l’on ne consomme pas ou plus (après le charbon, le pétrole, le gaz naturel, l’uranium). La nuit  n’en sera pas plus noire, mais les émissions de CO2 seront diminuées remarquablement : de l’ordre de 3 tonnes pas 100 points lumineux !

Éclairer intelligent, éclairer juste

Photo Direction de la communication ville de Clermont.

En terme de finances publiques, l’éclairage est un enjeu majeur. Il impacte à hauteur d’environ 37% la facture d’électricité des communes. La télégestion permet des économies d’énergie de l’ordre de 35 à 40 % et jusqu’à 60 % aux heures profondes de la nuit. Une économie à laquelle il faudra rajouter la durée de vie des lampes qui s’en trouvera augmentée. D’un coût de 4,6 MD HT d’investissement, dont 10 % de la Caisse des dépots, cet engagement en faveur du développement durable a été salué par le comité de pilotage national Ville de demain, labellisé EcoCité. Clermont-Ferrand devient une ville pionnière en Europe de l’efficacité énergétique.

 

À propos de l'auteur

Sonia Reyne

Sonia Reyne

Journaliste en Auvergne , elle couvre les thématiques liées à la ruralité, l’environnement, les alternatives sociales, économiques ou agricoles, le numérique et les atouts de la région. Après une longue collaboration avec La Galipote, Sonia est passée par La Gazette de Thiers, La Montagne et d'autres titres locaux. Elle collabore régulièrement aux 4 saisons du Jardin bio ainsi qu'à Village magazine. Présidente du Club de la presse Auvergne, elle préside également l'Union des Clubs de la Presse de France et Francophones.

1 Commentaire

Cliquez ici pour commenter

  • Les détracteurs du maire et de l’équipe en place jusqu’en 2020 ne pourront pas dire qu’aucune initiative responsable n’aura été prise lors de son mandat.

Sponsorisé

Les infos dans votre boite