Accueil » Vie publique » Cinq rames flambant neuves pour le tramway clermontois
Une opération en cours aux arrêts de la Place de Jaude- photo 7 Jours à Clermont.
Vie publique

Cinq rames flambant neuves pour le tramway clermontois

Cinq nouvelles rames de tramway ont fait leur apparition sur le réseau clermontois. Un investissement destiné à pérenniser et consolider la principale ligne de transports en commun de la métropole.

Cinq rames supplémentaires de tramway Translohr, flambant neuves, circulent désormais sur le réseau clermontois. Un investissement de 20 millions d’euros qui porte le parc total à 30 rames . « Nous avons fait le choix, il y a cinq ans, de pérenniser le dispositif. Cela nous a conduit, dans un premier temps, à conduire des travaux de rénovation de la plateforme, trois étés successifs… Dans la même logique, nous nous intéressons au véhicule qui roule. L’achat de cinq nouvelles rames nous permet tout à la fois d’accroître légèrement la fréquence des passages, la capacité d’accueil mais aussi d’ assurer un meilleur entretien » souligne François Rage, président du SMTC et vice-président de Clermont Auvergne Métropole en charge de la mobilité et des transports.

Les mêmes mais pas tout à fait

Rien ne ressemble plus à ces nouvelles rames que les anciennes. Même esthétisme, même aménagement intérieur, le voyageur ne remarquera sans doute pas de différence. Il en existe pourtant. La cabine de conduite a en effet été repensée pour un meilleur confort et une sécurité accrue pour les conducteurs, suite à une concertation entre le SMTC, T2C et le constructeur NTL, filiale du groupe Alsthom. Chaque jour, en moyenne, 24 rames sont en circulation tandis que les autres se trouvent en remisage pour en assurer l’entretien et la maintenance.

Mise en perspective

Maire de Clermont et président de la métropole, Olivier Bianchi entend mettre ce nouvel investissement en perspective. « Nous voulons maintenir le fonctionnement du tramway sur pneus sur la ligne 1 le plus loin possible, à l’horizon 2030. Un club des utilisateurs a ainsi été créé récemment avec les villes de Venise, Padoue et Medellin. » L’avenir passe également par la création de deux nouvelles lignes de transport en site propre. « Elles ne devront pas se cantonner à Clermont intra-muros mais concerner d’autres communes de la métropole » estime le maire qui sera candidat à sa succession au mois de mars prochain. Et de rappeler que « les politiques de mobilité et de transport public permettent de lutter efficacement face à la problématique du réchauffement climatique… » L’environnement, on le sait, sera au cœur de la prochaine campagne municipale.

 

À propos de l'auteur

Marc François

Marc François

A débuté le métier de journaliste parallèlement sur une radio libre et en presse écrite dans les années 80. Correspondant de plusieurs médias nationaux, rédacteur en chef de l’hebdomadaire Info Magazine (Clermont, Limoges, Allier) pendant 9 ans, il a présidé le Club de la Presse Clermont-Auvergne entre 2009 et 2013. Il est l’initiateur de 7 Jours à Clermont.

Commenter

Cliquez ici pour commenter

Sponsorisé

Les infos dans votre boite