Accueil » Culture » Autant en emporte le cinéma
Le film "Mystère" ne sera sans doute pas un tube de Noël- photo D.R.
Culture

Autant en emporte le cinéma

Les salles de cinéma attendaient Noël avec espoir pour tenter de sauver les meubles. Le nouveau coup d'arrêt, qui risque de durer, pourrait bien agir comme un couperet...

C’est du côté du Falgoux, au pied du Puy Mary, que Denis Imbert a tourné son film, Mystère, fin 2019 et jusqu’à l’hiver dernier. Le réalisateur a connu un véritable coup de cœur pour le département du Cantal et pour la vallée du Mars, en particulier. Il y a donc ancré son histoire, tirée d’un fait réel, celle d’une amitié entre une jeune fille et un chiot qui se révèle être un loup. Le tournage n’a pas été simple. Certains bergers, parmi la population locale, ont, en effet, pris la présence de l’animal comme une véritable provocation alors que le débat sur la réintroduction du mammifère fait débat. Mais le film, truffé de belles images, a toutes les chances de séduire le public comme en témoigne la façon dont il a été accueilli lors de plusieurs avant-premières, et notamment à Aurillac et à Limoges. Autour du jeune loup, l’affiche réunit Vincent Elbaz, Marie Gilain, Tcheky Karyo et la petite Shanna Keil.

Comme bon nombre de films attendus pour les fêtes de fin d’année, Mystère risque d’être à son tour victime de l’épidémie et de la fermeture des salles. Sa sortie, officiellement, est annoncée pour le 16 décembre. Un moment où les cinémas, traditionnellement, font le plein. Mais tout porte à croire que les Français passeront Noël à l’ombre. Un nouveau coup rude pour le 7ème art qui vit décidemment une année catastrophique.

Un film catastrophe

Réouvertes le 22 juin, après cent jours de fermeture, les salles de cinéma françaises sont souvent restées vides cet été. La crainte de l’épidémie, l’obligation du port du masque, l’appel de l’extérieur, alors qu’il faisait beau, sans oublier une programmation plutôt décevante, ont découragé plus d’un cinéphile. Annoncé comme le « sauveur », le film à gros budget Tenet, au demeurant très médiocre, n’a pas suffi à inverser la tendance. Les programmateurs attendaient  les fêtes de fin d’année avec impatience pour tenter de sauver les meubles. Mais, le couperet est de nouveau tombé cet automne et tout porte à croire qu’ils en seront pour leurs frais à Noël.

De grosses productions décalées

Mystère devra donc attendre des jours meilleurs. Comme bon nombre de films annoncés pour décembre et dont on ne sait trop s’ils trouveront leur public “hors saison”. De très grosses productions ont d’ores et déjà été décalées en 2021 voire en 2022. A commencer par le nouveau James Bond au nom prédestiné Mourir peut attendre, qui, dans le meilleur des cas, arrivera sur les écrans le 31 mars prochain. Et dans son sillage : Godzilla vs Kong, un nouveau Top Gun, Jungle Cruise, une production de Walt Disney ou encore un remake de West Side Story par Steven Spielberg, autant de poids lourds prévus pour l’année prochaine. D’ici là, toutefois, il est à craindre que plus d’une salle indépendante ait du jeter l’éponge.

À propos de l'auteur

Marc François

Marc François

A débuté le métier de journaliste parallèlement sur une radio libre et en presse écrite dans les années 80. Correspondant de plusieurs médias nationaux, rédacteur en chef de l’hebdomadaire Info Magazine (Clermont, Limoges, Allier) pendant 9 ans, il a présidé le Club de la Presse Clermont-Auvergne entre 2009 et 2013. Il est l’initiateur de 7 Jours à Clermont.

Commenter

Cliquez ici pour commenter

Sponsorisé

Les infos dans votre boite