Accueil » Sports » ASM-Romagnat : vers un grand cru ?
F. Ribeyrolles et J. Trémoulières maintiennent le cap des demi-finales.
Actualités Sports

ASM-Romagnat : vers un grand cru ?

Après de longues semaines d’incertitudes, l’ASM Romagnat retrouve le chemin des terrains en même temps que les play-offs d’Élite 1 Féminine. Avec l’ambition d’accéder aux demi-finales, le coach Fabrice Ribeyrolles aborde la réception du Stade Bordelais ce week-end (dimanche à 14h), avec l’envie de continuer à faire progresser son équipe …
Un coach qui fait progresser son équipe. Photo: Vincent Roche

Dans cette saison si particulière, l’élargissement de l’Élite 1 féminine de rugby pouvait faire craindre de nombreux reports de matchs. Finalement, tant bien que mal, la première phase du championnat est arrivée à son terme fin février, qualifiant l’ASM-Romagnat de Fabrice Ribeyrolles en play-offs : « Bien que convaincu de l’intérêt d’élargir la première division à 16 équipes, je n’étais pas forcément pour une réorganisation de la compétition en quatre poules de quatre équipes. Finalement, compte tenu du contexte sanitaire, on a été obligé de s’adapter tout au long de la première phase pour réussir à jouer nos 6 matchs de poule. Au bout du compte, c’était la bonne formule à adopter pour cette saison, qui nous a permis de dominer notre groupe et d’accumuler de la confiance avant les play-offs » estime l’entraîneur. Favorites de la poule 4, les Romagnatoises ont fait le job en terminant à la première place, synonyme d’affrontements de plus haut niveau pour la seconde phase de la compétition. Engagée dans une poule de play-offs avec Toulouse, numéro 1 de la première phase, l’ASM-Romagnat va pouvoir mesurer sa progression, tout en affirmant toujours de l’ambition…

Objectif : demi-finales !

E. Pignot (à gauche), l’une des internationales de l’équipe. Photo : Facebook ASM-Romagnat.

Si l’objectif annoncé en début de saison était ouvertement une qualification pour les demi-finales, les joueuses de Fabrice Ribeyrolles ont débuté la seconde partie du championnat par une victoire essentielle à Bayonne et une défaite valeureuse à Toulouse : « C’est un match qu’on attendait avec impatience pour élever encore plus le niveau d’intensité et d’adversité. On a fait douter cette équipe de Toulouse dans le jeu, avec une courte défaite (36-27). » Un revers qui permet au coach de mesurer l’évolution positive de son équipe, mais aussi sa marge de progression : « On a réussi à produire du jeu et inscrire 4 essais. Mais on aussi commis des erreurs, à l’origine des points toulousains. Malgré tout, je suis satisfait du niveau et du travail réalisé par mon équipe, qui confirme ses dispositions pour accéder au dernier carré du championnat. » Pour réussir dans cette entreprise, l’ASM Romagnat accueille ce dimanche le Stade Bordelais, avec la volonté de remporter une victoire bonifiée : « Avant de penser au bonus, il faut d’abord gagner le match et faire les choses dans l’ordre. Bordeaux n’est pas la meilleure équipe, mais dans cette seconde phase, on peut assister à des surprises. Dès lors, j’attends encore beaucoup de sérieux de la part de mes joueuses, comme depuis le début de la saison. »

 Alors que le printemps pointe le bout de son nez, l’ASM Romagnat se trouve à quatre matchs des demi-finales. À la lutte avec Bayonne pour la seconde place, les Auvergnates peuvent envisager une saison « grand cru » et redevenir une place forte du rugby féminin, comme au cœur des années 90, marquées par deux titres de champion de France.

ASM-Romagnat – Stade-Bordelais, 3e journée de la Poule 2 des play-offs d’Élite 1 féminine de rugby. Dimanche 14 mars à 14 h au stade Michel-Brun de Romagnat (huis-clos). Pour plus d’informations sur la rencontre : www.asm-romagnat-rugby-feminin.ffr.fr

À propos de l'auteur

Julien 0ury

Journaliste-commentateur sportif dans des médias nationaux comme Eurosport, Sud Radio ou encore Rugbyrama.fr, c'est un ancien sportif qui a choisi de vivre sa passion jusqu'au bout. Amoureux de sa région, il a la volonté de présenter le sport à travers ses émotions. Diplômé de l'école de journalisme de proximité de Vichy, il souhaite mettre en avant la qualité du travail des clubs sportifs locaux afin de faire connaitre les hommes et femmes qui se battent pour faire perdurer l'activité sportive pour tous.

Commenter

Cliquez ici pour commenter

Sponsorisé

Les infos dans votre boite