Accueil » Sports » ASM-Clermont – Bordeaux-Bègles : gare à la fausse note !
Avec le Bouclier de Brennus.
Sports Week-End

ASM-Clermont – Bordeaux-Bègles : gare à la fausse note !

Entre deux rencontres du Tournoi des VI Nations, le championnat de Top 14 retrouve le chemin des terrains. Avec la réception périlleuse de l’Union Bordeaux-Bègles (samedi à 14h45), Clermont espère jouer une nouvelle partition sans fausse note … au rythme de la Banda de Cournon.

Une réception importante … et en chansons 

Didier Martin et sa banda, lors d’une animation de rue.

C’est une période de l’année toujours compliquée pour l’ASM-Clermont. Avec le Tournoi des VI Nations, le club auvergnat doit partager ses internationaux tout en continuant de tenir le rythme effréné du championnat. Alors, pour ne pas se faire surprendre par l’Union Bordeaux-Bègles ce week-end au Parc des sports Marcel-Michelin, les « Jaunards » pourront une fois encore compter sur la Banda de Cournon, toujours fidèle au poste, sous la baguette de Didier Martin, directeur du conservatoire de Cournon d’Auvergne : « Au sein du conservatoire nous proposons des pratiques collectives de différentes natures. A l’initiative de l’adjoint au sport de l’époque, Jean-Pierre Laparra, ancien de l’ASM-Clermont, j’ai décidé de créer une banda en 1994, destinée à animer les différentes manifestations sportives autour de Cournon. Nous avions des rapports avec d’autres bandas du sud-ouest afin de créer un répertoire adapté au rugby. Rapidement, nous avons eu des contacts avec l’ASM et depuis plusieurs années, nous avons la chance de vivre et d’animer les rencontres au Michelin »   Pour les habitués du stade de l’ASM, impossible de ne pas avoir déjà croisé au moins une fois les tubas, grosses caisses et autres sourires des musiciens dans les tribunes ou aux abords du parvis du stade.   

 

Un partage avec le public et des souvenirs pour la vie

Sur la pelouse du Parc des sports Marcel-Michelin.

Avec 35 membres réguliers inscrits dans la banda, l’ambiance est toujours assurée. Mais Didier Martin a souhaité sortir des sentiers battus :« On agit différemment d’une banda traditionnelle, qui joue un programme musical pré-établi et colle à sa partition. Nous aimons être en interaction avec le public, réagir musicalement aux actions qui se déroulent sur le terrain mais aussi sortir du répertoire traditionnellement entendu dans les stades. » Une interaction avec le public qui permet à la banda de se produire sur de nombreux terrains de sports locaux tout au long de l’année (basket, handball, volley…). Pourtant, quand on demande à Didier Martin un souvenir plus fort que les autres, c’est à nouveau le rugby qui se démarque : « On exprime notre tempérament de supporter à travers la musique, en se laissant porter par l’ambiance imprimée par le public. C’est comme ça qu’il y a quelques années, lors d’un derby face à Brive, avec un de nos trompettistes, nous avions eu l’idée de reprendre ‘Le petit bonhomme en mousse ». Patrick Sébastien, alors président de Brive, avait moyennement apprécié la chose mais cela reste un grand souvenir avec les supporters. » Une anecdote restée autant dans les mémoires clermontoises que brivistes plus de dix ans après …

Avec la descente de Brive en Pro D2, pas de derby cette saison, mais la banda prépare activement la suite de la saison et plus particulièrement le quart de finale européen face aux anglais de Northampton, fin mars. Avec le retour des beaux jours, l’ASM-Clermont espère offrir un récital à ses supporters dans une fin de saison qui s’annonce passionnante.

 

ASM-Clermont – Union Bordeaux-Bègles, 16e journée de Top 14, samedi 16 février à partir de 14h45 au Parc des sports Marcel-Michelin. Pour plus d’informations et la billetterie: www.asm-rugby.com 

La Banda de Cournon sera présente pour animer les tribunes. Pour mieux connaitre ses différentes activités: une page Facebook est dédiée à la banda.

 

À propos de l'auteur

Julien 0ury

Julien 0ury

Journaliste-commentateur sportif dans des médias nationaux comme Eurosport, Sud Radio ou encore Rugbyrama.fr, c'est un ancien sportif qui a choisi de vivre sa passion jusqu'au bout. Amoureux de sa région, il a la volonté de présenter le sport à travers ses émotions. Diplômé de l'école de journalisme de proximité de Vichy, il souhaite mettre en avant la qualité du travail des clubs sportifs locaux afin de faire connaitre les hommes et femmes qui se battent pour faire perdurer l'activité sportive pour tous.

1 Commentaire

Cliquez ici pour commenter

  • Les partitions de musique ne sont pas toujours faciles à interpréter, surtout si le chef d’orchestre n’a pas sa baguette. Dans le cas présent, et même si l’intégralité de l’orchestre n’est pas présent, on pourrait croire que le récital devrait être au rendez-vous.
    Charge aux premiers violons d’être accordés, aux contrebasses et tubas à suivre le bon tempo, pour que les clarinettes et obois suivent à l’unisson.
    Aucun doute que si l’aubade tourne au récital, le son des trompettres devrait retentir des stands !

Sponsorisé

Les infos dans votre boite