Accueil » Culture » Alma Loca: un nouveau disque à danser, caliente tendance torride!
Photo Yann Cabello.
Culture Jeudi

Alma Loca: un nouveau disque à danser, caliente tendance torride!

Un air sud-américain va souffler sur la scène de La Puce a l’Oreille à Riom pour célébrer la sortie du deuxième disque du groupe clermontois.

Alma Loca (âme folle en français) se forme sur les braises de Boca Loca en 2015. Le nouvel ensemble signe son acte de naissance avec un disque intitulé  “Un baile” (une danse) en guise de profession de foi. Le répertoire est articulé autour de musiques sud-américaines vouées à la danse « pour donner le sourire aux gens » selon la définition de Juliette Velez-Funes qui chante en espagnol ; en argentin pour être plus précis. Au début, le groupe se repaît de tango et de cumbia avant de s’ouvrir à des sonorités qui partent du nord de l’Argentine pour traverser le Brésil et la Colombie avant d’arriver aux Caraïbes. Et pour savoir si un morceau fait bonne mesure chez Alma Loca, Juliette a un moyen mnémotechnique infaillible, « il faut que j’aie les hanches qui bougent ! »

Un rayon de soleil

Le groupe a récemment intégré des cuivres pour donner plus de couleur, de chaleur et d’épaisseur au son et plus de puissance au jeu. Le sextet réfléchit même à incorporer des samples. Le déclic s’est produit le jour où Alma Loca a partagé la scène avec les énergiques Calypso Rose. Cette rencontre cruciale a fait prendre conscience au groupe que sa musique devait swinguer encore plus. « La calypso n’est techniquement pas la musique la plus riche du monde, mais elle est très expressive. C’est un rayon de soleil. »

À l’instinct

Photo Yann Cabello.

Juliette chante donc en argentin et, à l’occasion, en français. « Pour « Mise à nu », les premiers mots me sont venus naturellement. Je n’ai pas cherché à les traduire. J’écris à l’instinct des chansons qui tournent généralement autour de la sensualité et de la passion. » Les textes traitent rarement de religion ou de politique dans ces styles de musique alors que les Sud-Américains sont croyants et très engagés. « Il y aurait pourtant matière, notamment avec le rejet de la légalisation de l’avortement par le sénat argentin dernièrement ! On ne parle pas de religion en Argentine qui est à forte majorité catholique. En revanche, on aborde plus facilement la politique, mais ça se finit généralement mal. La politique là-bas, c’est comme le foot ! C’est sujet à dispute. J’ai assisté à des drames dans ma propre famille pour des histoires de politique et de foot ! »
La plus belle récompense pour Alma Loca sera de voir son public s’embraser sur les titres de son nouveau disque interprétés siempre con mucho calor !*

Jeudi 20 septembre de 18h à minuit, afterwok sud américaine avec Alma Loca à La Puce à l’Oreille, 16 rue du Général Chapsal à Riom.

*toujours avec beaucoup de chaleur

Patrick Foulhoux.

À propos de l'auteur

Avatar

7 Jours à Clermont

La rédaction de 7 Jours à Clermont est composée de journalistes professionnels locaux. 7 Jours à Clermont, média web entièrement indépendant, a la volonté de mettre en exergue l’activité et les événements marquants des 7 jours à venir dans la métropole clermontoise.

Commenter

Cliquez ici pour commenter

Sponsorisé

Les infos dans votre boite