Accueil » Rencontre » Zaoum, un espace de création ouvert aux artistes de Sainte-Marie
Atelier d'écriture / Photo Zaoum
Atelier d'écriture / Photo Zaoum
Initiative Rencontre Santé

Zaoum, un espace de création ouvert aux artistes de Sainte-Marie

Avec le programme Altitude 2028, Clermont-Ferrand se prépare au titre de Capitale Européenne de la culture et encourage les pratiques artistiques. C’est le cas avec l’association Zaoum qui ouvre ses portes aux patients du Centre hospitalier Sainte-Marie, spécialisé dans la santé mentale, en proposant «des ateliers de fabrique artistique, de création poétique et graphique ».

Situé au n° 38 de la rue du port, en face de la basilique Notre-Dame du port, Zaoum est un lieu propice à la création. Le bâtiment en lui-même inspire. Historique, l’espace est doté d’une grande vitrine ouverte sur la rue laissant entrer la lumière, d’alcôves, de pierres de Volvic et de caves dont une renferme un bassin d’eau.
L’atelier proposé par Zaoum est inclusif et ne prétend pas faire de l’art thérapie mais reste un moment de bien-être. Même si l’association existe depuis 2018, le projet des ateliers a démarré il y a 15 ans, initié par Marion Arnoux, scénariste et plasticienne, et Jean-Philippe Mangeon, psychiatre à l’hôpital Sainte-Marie. Le profil des participants est diversifié : des Clermontois, des ressortissants de plusieurs nationalités  côtoient  des amateurs et des diplômés d’Écoles d’Arts.

«Décloisonner l’art contemporain en le rendant le plus accessible»

Marion Arnoux encourage la «pluridisciplinarité» dans la pratique artistique. Autrement dit, elle «travaille avec le lieu, tente des choses et voit comment ça résonne». Elle estime que «cela aide tout un chacun», mais reste méfiante quant à l’effet des ateliers sur le long terme. «Ce n’est pas une recette du bonheur ! Il y a des moments de grâce et des moments et de rechute»

« C’est mon intérieur qui ressort, ça me fait du bien »

Les personnes qui viennent ici, trouvent «un accueil et une bienveillance. Elles s’inscrivent d’elles-mêmes». Les ateliers regroupent une dizaine de personnes, pour un moment de partage artistique.
Madame SEO, alors qu’elle était admise en hôpital psychiatrique a été orientée vers l’association Zaoum, par sa doctoresse.  Cette artiste d’origine nord-coréenne, vient régulièrement depuis 15 ans. Aujourd’hui à l’atelier Zaoum, elle pratique la peinture acrylique, l’aquarelle et écrit dans sa langue : «C’est mon intérieur qui ressort, ça me fait du bien». L’artiste a d’ailleurs exposé à Paris, encouragée par le psychiatre Jean-Philippe Mangeon qui lui a créé un site internet dédié à ses créations.

Emma D’Aversa

Pratique

Les ateliers ont lieu tous les vendredis et lundis entre 14h et 17h,
Zaoum, 38 rue du Port 63 000 Clermont.
zaoum.tribu@gmail.com

À propos de l'auteur

Emma D'Aversa

Étudiante en Master d’histoire et anciennement en hypokhâgne, Emma souhaite faire du journalisme son métier. Originaire de Clermont, elle est particulièrement intéressée par l'actualité culturelle mais aussi sociale, environnementale et politique.

Commenter

Cliquez ici pour commenter

Sponsorisé

Les infos dans votre boite