Accueil » Vie publique » Visite très symbolique du Boulevard Lafayette
Clermont, nouveau Boulevard Lafayette _ Photo 7 Jours à Clermont
Photo 7 Jours à Clermont
Vie publique

Visite très symbolique du Boulevard Lafayette

Après plus d'un an de travaux et de difficultés d'accès, le boulevard Lafayette à Clermont, a retrouvé figure humaine et sa fonction d'axe pénétrant. En travaillant à la fois sur les réseaux enterrés et en surface, la métropole a visé la durabilité et sur une redéfinition du partage de l'espace publique, sorte d'avant première de ce que sera une grande partie de la ville dans deux ans et demi.

Olivier Bianchi, maire de Clermont et président de la métropole a réuni élus et équipes des deux institutions pour procéder, le 28 août, à la présentation à la presse des travaux réalisés sur le boulevard Lafayette. Le choix de cette date n’était pas du tout un hasard. Ce lundi de rentrée marquait, en effet, la mise en route du réseau de substitution T2C élaboré pour deux ans, dans le cadre du projet InspiRe, dont les travaux débutent dans le secteur Ballainvilliers-Pyramide, alors que les travaux du « ring » se poursuivent sur les boulevards sud, tout comme ceux liés aux réseaux de chaleur.

Le visible et l’invisible

Tout a débuté en juillet 2022 pour le boulevard Lafayette avec ce qui ne se voyait pas. Le réseau de distribution d’eau était fuyard et les tuyaux d’assainissement, vétustes, avaient besoin d’être remplacés. La métropole a profité de la chaussée éventrée pour poser ensuite les tuyaux nécessaires à l’extension du réseau de chaleur avant de passer à ce qui est visible aujourd’hui, la rénovation de la chaussée. Axe majeur de Clermont, le boulevard Lafayette répond à la volonté d’un partage redéfini de l’espace public avec une partie consacrée à la circulation automobile, l’autre aux vélos et aux modes de déplacement doux dans le sens de la montée. Une grande partie des arbres a été conservée, et ça et là, des zones ont été désartificialisées et rendues aux végétaux. Enfin divers aménagements ont été repensés pour améliorer la vie des citoyens soufrant de handicaps. Le coût total des travaux dépasse les 5 millions d’euros dont 1,152 pour les aménagements des chaussées, trottoirs, bordures et pistes cyclables.

Le futur visage de Clermont

« Nous souhaitions montrer ce que sera le visage de Clermont lorsque tous les travaux seront terminés » explique Olivier Bianchi « On a travaillé sur les choses du quotidien qui vont durer une soixantaine d’années : les tuyaux neufs qui préservent l’eau, une richesse qui va devenir inestimable, les réseaux de chaleur pour être autonome en énergie puisque produite avec les déchets qui passent dans l’incinérateur et qui va alimenter l’équivalent de 20 000 logements. Ce réseau sera raccordé à celui du CHU et du campus des Cézeaux et permettra à ces institutions de ne plus être dépendantes des cours du gaz et du pétrole. Et nous en avons profité pour avancer sur la ville plus apaisée et plus partagée avec les circulations, à la fois des transports en commun, des vélos et de la voiture parce qu’il y aura toujours de la voiture… personne n’imagine une seconde qu’il n’y aura plus de voiture en ville. Elle retrouvera sa juste place, la voiture pour arriver à Clermont, pas celle pour traverser la ville de part en part systématiquement. »

Faire tous les travaux en même temps ou les étaler ?

« C’est un peu comme le sparadrap : Faut-il le retirer d’un coup ou par petite touche comme le supplice chinois ? » reprend Olivier Bianchi. « Par exemple, quand on fait une ligne de transport en site propre, 24 km pour les lignes B et C, on ne peut pas ouvrir 100 mètres, puis 200, puis 300… cela va durer 10 ans et n’aura aucun effet. C’est une « ânerie » de dire que l’on peut étaler cela dans le temps. Par moment, il vaut mieux tout regrouper et casser une seule fois et refaire une rue à neuf. Refaire la surface, le visible, le mobilier urbain, le revêtements en laissant des tuyaux d’eau qui ont 20% de fuite c’est le risque qu’il y ait un grand accident nécessitant de tout recasser et bloquer la ligne de transport créée, c’est idiot. Alors oui, il faut en partie tout faire. On a conscience que les travaux impactent la vie des riverains et des usagers. Prenons les boulevards sud. On avait le choix entre deux semaines de travaux la nuit au mois d’août quand de nombreuses personnes sont en vacances ou trois mois pendant l’année en site occupé… On a fait le choix de la nuit ».

Tout finir avant les élections ?

Bon nombre de critique fusant à propos du « tout en même temps » laissent entendre que la municipalité se dépêche de faire les travaux dans un but électoraliste en vue de la prochaine échéance municipale. À ce propos, Olivier Bianchi reste très serein : « Comment maîtriser les marchés publics ? rappelez vous la conduite de gaz qui a bloqué le chantier du tramway ou les intempéries durant l’hiver… En fait les chantiers ne seront pas finis pour les élections. On n’est plus du tout dans les années 70 où les trucs étaient faits au micromillimètre avant une échéance électorale. J’ai inauguré La Comédie après les élections, il y a de fortes chances que ce soit la même chose pour la bibliothèque, le Marcombes a été inaugurés après les élections… qui avait prévu le Covid ? Qu’est ce qui va nous arriver avant 2026 ?  Je ne peux pas faire ce genre de pari. On a fait toute la conduite de chantier… comment fait-on ? que met-on en place ? comment nous organisons-nous ? Aujourd’hui, on entre dans deux ans et demi de chantier… » conclut le premier magistrat de la ville qui sait pertinemment que l’on ne maîtrise pas toujours le temps.

Pour connaître les travaux en cours dans la métropole, un site web dédié a été ouvert.

À propos de l'auteur

Olivier Perrot

Pionnier de la Radio Libre en 1981, Olivier Perrot a été animateur et journaliste notamment sur le réseau Europe 2 avant de devenir responsable communication et événements à la Fnac. Président de Kanti sas, spécialisée dans la communication culturelle, il a décidé de se réinvestir dans l'univers des médias en participant à la création de 7jours à Clermont.

Commenter

Cliquez ici pour commenter

Sponsorisé

Les infos dans votre boite

Sponsorisé