Accueil » Culture » Un type nommé Chraz
Photo Philippe Bréard.
Culture Week-End

Un type nommé Chraz

Il sera samedi 3 mars sur la scène du Théâtre Cornillon à Gerzat et il aime ça... Chraz a toujours le mot pour rire.

Chraz est toujours là. En chair, en os, en rires et en plaisir de vivre. Mieux:  il est en mesure de le prouver. L’humoriste continue à croquer son époque, ceux qui l’entourent, la vie en général. A pleines dents et sans l’ombre d’un doute. Exemple: sa prochaine prestation au Théâtre Cornillon de Gerzat, le 3 mars, où il donnera son spectacle Euh… « J’y parle de physique cantique, de l’immensité cosmique et de la relativité des choses. La physique cantique, je m’éclate avec ça… C’est de l’imaginaire, de la poésie. En même temps, mon spectacle n’est sûrement pas intelligent. Il y a toujours la succession: thèse, antithèse, prothèse… »explique l’humoriste dont la moustache est plutôt rassurante pour ceux veulent bien sourire plutôt que se prendre au sérieux.

« Euh… », c’est Chraz

S’il a déserté les studios de radio et les plateaux-télé, sans regret, ni amertume, Chraz continue à avoir un agenda bien rempli. Et il ne se lasse pas de ces rencontres précieuses avec le public. « Je ne vais quand même pas me plaindre d’aller sur scène et de pouvoir m’y exprimer librement, de faire ce que j’aime et de déclencher les rires. Et puis, après tout, il n’y a que trente ans que je fais cela, je n’ai pas eu le temps de me lasser » explique-t-il. Tour à tour, il y présente Euh…, comme à Gerzat, ou encore Finissons en avec les pauvres, un spectacle plus ancien qu’il a adapté à l’époque actuelle. Et il aime visiblement cet exercice. « Plutôt qu’adapté, je préfère dire que je l’ai macronisé… » précise-t-il. Et puis il y a La Josiane et moi, un spectacle faussement rural aux confins du surréalisme, qu’il interprétera le 30 mars prochain à la Baie des Singes à Cournon.

Photo Philippe Bréard.

« La République en marge »

« Heureux » aurait pu dire de lui Fernand Raynaud dont notre chroniqueuse Anne-Sophie Simonet nous racontait récemment quelques aventures et péripéties. Heureux qui comme Chraz  vit à la campagne, à Saint-Jean d’Ollières dans le Livradois, où il se sent comme un poisson dans l’eau. Mais pas de ces poissons rouges que l’on enferme dans un bocal et qui tournent inlassablement. Au beau milieu de la nature, il s’occupe d’un gîte de groupes et d’une salle de spectacles qu’il loue. Il écrit sans arrêt et trouve le temps de créer un spectacle de chansons avec Philippe Faurie ou de réaliser un clip plutôt délirant. En fait, il s’amuse… »Le monde se macronise, s’ultra-libéralise.Mais heureusement, on vit très bien en marge de tout ça. Mon mouvement à moi s’appelle La République en marge » confie-t-il comme une ultime pirouette. Ultime avant la prochaine…

Samedi 3 mars à 20h30 au Théâtre Cornillon, place de Verdun à Gerzat.  

Réservations par courrier: mairie- service culturel, place de la Liberté- 63360 Gerzat; mail: culture@ville-gerzat.fr; tél: 04-73-25-76-27 (du mardi au vendredi de 9h30 à 12h et de 13h à 17h.) 

À propos de l'auteur

Marc François

Marc François

A débuté le métier de journaliste parallèlement sur une radio libre et en presse écrite dans les années 80. Correspondant de plusieurs médias nationaux, rédacteur en chef de l’hebdomadaire Info Magazine (Clermont, Limoges, Allier) pendant 9 ans, il a présidé le Club de la Presse Clermont-Auvergne entre 2009 et 2013. Il est l’initiateur de 7 Jours à Clermont.

1 Commentaire

Cliquez ici pour commenter

Sponsorisé

Les infos dans votre boite