Accueil » Actualités » Transports en commun: un enjeu sanitaire prioritaire à partir du 11 mai
Bus de T2C
Des bus gratuits, dimanche 20 septembre- photo 7 jours à Clermont
Actualités Vie publique

Transports en commun: un enjeu sanitaire prioritaire à partir du 11 mai

Pas facile de garder ses distances dans les transports en commun. C'est pourtant la situation à laquelle devront faire face responsables et usagers à partir du 11 mai.

Pendant la période de déconfinement progressif, qui débutera lundi 11 mai, les transports  en commun constitueront, à n’en pas douter, un enjeu sanitaire prioritaire et un point sensible porteur d’inquiétudes. Non seulement en raison de la proximité habituelle entre les usagers mais aussi du fait du contact manuel régulier avec des objets (barres de maintien, fauteuils, vitres…). Dès lors, l’objectif des responsables publics est de limiter autant que possible les usagers durant ce laps de temps et de privilégier le télétravail.

Le 19 mars, le gouvernement avait déjà défini pour les transports publics les dispositions à respecter : désinfection journalière de chaque véhicule, séparation physique du conducteur des voyageurs, interdiction d’utiliser la porte avant quand il y a plusieurs portes, communication auprès des usagers, suspension de la vente des titres de transport à bord des véhicules.

Masque obligatoire

Ces mesures sont dorénavant renforcées : le port du masque devient obligatoire dans l’ensemble des transports publics. Les responsables devront aussi prendre des dispositions pour assurer une distance de sécurité entre chaque usager. Cette distanciation essentielle se concrétisera sous différents aspects : neutralisation d’un siège sur deux, marquage au sol, … Par ailleurs, le nombre et la fréquence des transports en commun seront progressivement augmentés. Face à cette situation, les forces de l’ordre devraient être mobilisées. Elles mèneront des actions pédagogiques dans un premier temps avant de recourir, le cas échéant, à des mesures dissuasives.

Du pain sur la planche

A l’échelon local, la préfète du Puy-de-Dôme, Anne-Gaëlle Baudoin-Clerc, a rencontré les différentes autorités compétentes en matière de transports en commun. Celles-ci lui ont fait part des dispositions prévues sur leurs secteurs et l’ont alertée sur d’éventuelles difficultés à venir. On se doute, en effet, qu’elles vont avoir du pain sur la planche. La préfecture, pour sa part, n’hésite pas à préconiser l’utilisation du vélo en ville, “solution facile et saine pour maintenir une distance vis-à-vis des autres usagers“. Lorsque cela est possible, évidemment…

Pour plus de renseignements sur les services de transport mis en place et les dispositions sanitaires prises, vous pouvez consulter les différents sites des autorités responsables des transports au sein des agglomérations et entre les principales communes :

agglomération clermontoise : https://www.t2c.fr/

agglomération riomoise : https://rlv-mobilites.fr/

transport départemental en bus : https://www.puy-de-dome.fr/transports.html

train express régional (TER) : https://www.ter.sncf.com/auvergne-rhone-alpes

 

À propos de l'auteur

Avatar

7 Jours à Clermont

La rédaction de 7 Jours à Clermont est composée de journalistes professionnels locaux. 7 Jours à Clermont, média web entièrement indépendant, a la volonté de mettre en exergue l’activité et les événements marquants des 7 jours à venir dans la métropole clermontoise.

Commenter

Cliquez ici pour commenter

Sponsorisé

Les infos dans votre boite