Accueil » Économie » Tourisme estival dans la métropole: des professionnels apparemment satisfaits
Clermont Auvergne Tourisme, qui organise notamment des visites guidées, est l'un des acteurs du tourisme dans la métropole- photo Direction de la communication ville de Clermont.
Économie

Tourisme estival dans la métropole: des professionnels apparemment satisfaits

Une première enquête, réalisée avant même la fin de la saison estivale, met en lumière les bons résultats enregistrés par le secteur touristique dans la métropole clermontoise, ces dernières semaines.

On considère généralement septembre comme le dernier mois de la saison touristique estivale. Il est aussi particulier, autant par sa clientèle (beaucoup de retraités qui ont le choix de la date) que par les affluences constatées qui sont évidemment en dessous de juillet et août.

S’il est donc un peu tôt pour établir un vrai bilan de l’été touristique, c’est déjà l’heure d’en recueillir quelques enseignements et d’en dégager les grandes lignes. C’est ce que tente de faire l’enquête de conjoncture réalisée à la demande de l’observatoire du tourisme, créé en mars dernier, et animé par l’Agence d’urbanisme. Pour rappel, l’observatoire réunit quatre EPCI (Clermont Auvergne Métropole, Riom Limagne et Volcans, Vichy Communauté et Mond’Arverne Communauté) ainsi que les principaux acteurs du tourisme local.

Des résultats encourageants

Photo D.R.

L’enquête de conjoncture a ainsi été réalisée, entre le 20 et le 23 août, par le Comité Régional du Tourisme Auvergne-Rhône-Alpes. Celle-ci dresse un pré-bilan de l’activité touristique estivale, tout en intégrant des prévisions pour septembre. 41 professionnels du tourisme de la métropole clermontoise ont été interrogés. 90% d’entre-eux se déclarent satisfaits de la fréquentation et 41% jugent celle-ci « très bonne ». Sur l’ensemble de la saison, 26% notent une hausse de la fréquentation.

Le taux d’occupation constaté dans la métropole s’élève à 74% pour l’ensemble de l’été, avec une durée moyenne de séjour de 5,9 jours, ce qui est plutôt intéressant pour une destination urbaine. Par comparaison, la moyenne des séjours à Lyon se situe à 2,9 jours. Selon trois quart des professionnels interrogés, la clientèle étrangère a répondu présente, avec une prédominance de Néerlandais, Belges et Allemands. Une des nouveautés est l’arrivée massive d’Espagnols. A la Maison du Tourisme de Clermont, la clientèle espagnole est même pointée en seconde position. Pour ce qui est des touristes Français, ils proviennent d’abord d’Île de France, de Bretagne et des Hauts de France.

L’effet Unesco?

Selon 75% des professionnels, l’inscription de la Chaîne des puys/Faille de la Limagne porterait déjà ses fruits. Et il semble que l’affluence touristique ait bénéficié au commerce local, un point que devrait préciser une prochaine enquête, réalisée sous l’égide de la Fédération Clermont Commerce en partenariat avec Clermont Auvergne Tourisme.

En revanche, un certain nombre d’hôteliers et de restaurateurs ont exprimé, au début de l’été, leur inquiétude en raison de la fermeture en juillet et août des échangeurs permettant l’accès à la Métropole, survenue dans le cadre des travaux d’élargissement à 2 X 3 voies de l’A75.  Le préjudice économique de cet événement devrait être évalué à l’automne. Au moment où sera dressé le bilan complet, définitif et chiffré de cette saison touristique.

À propos de l'auteur

Avatar

7 Jours à Clermont

La rédaction de 7 Jours à Clermont est composée de journalistes professionnels locaux. 7 Jours à Clermont, média web entièrement indépendant, a la volonté de mettre en exergue l’activité et les événements marquants des 7 jours à venir dans la métropole clermontoise.

Commenter

Cliquez ici pour commenter

Sponsorisé

Les infos dans votre boite