Accueil » Vie publique » Schéma cyclable métropolitain : 3,3 km suppplémentaires
Schéma cyclable : voie verte Lempdes Pont du Château (c) Jodie Way
Schéma cyclable : voie verte Lempdes- Pont du Château / photo Jodie Way
Vie publique

Schéma cyclable métropolitain : 3,3 km suppplémentaires

Petit à petit, le schéma cyclable métropolitain prend forme. Le maillage entre les différentes communes autour de Clermont s'enrichit régulièrement de tronçons. Après Cournon-Pérignat / lès-Sarliève, voici des kilomètres supplémentaires entre Pont-du-Château et Lempdes.

Une liaison cyclable de 3,3 km entre Lempdes et Pont-du-Château réalisée dans le cadre du Schéma directeur cyclable métropolitain, vient d’être inaugurée. Axe stratégique pour les usagers, elle permet de rejoindre de façon sécurisée la gare de Pont-du-Château, les futurs aménagements cyclables du département sur la route de Dallet et la future voie verte longeant de la rivière Allier.
Le long des 3,3 km qui ont nécessité plus de 6 mois de travaux, différents aménagements sont présents : une voie verte de 3 mètres minimum, en stabilisé renforcé sur des accotements, une zone 30km/h avec mixité auto-vélo, une glissière de sécurité en bois séparant la voie de la route, rue Pierre-Boulanger à Lempdes et une zone mixte auto-vélo dans une zone à 30 km/h, rue des Loyes à Pont-du-Château. L’ensemble de ces équipements doit garantir l’indispensable cohabitation cyclistes/automobilistes en particulier lors des dépassements et de la circulation sur les giratoires.

Partage avec les agriculteurs

Une voie verte est, en principe, réservée à la seule circulation de véhicules non-motorisés et aux piétons, mais les agriculteurs pourront cependant emprunter ce tronçon pour accéder à leurs parcelles avec des engins agricoles. Si cette dérogation semble être frappée du bon sens, il conviendra cependant veiller à la propreté de la zone de roulage pour éviter que les déplacements cyclistes ne s’apparentent rapidement à l’épreuve Paris-Roubaix…
D’autre part, un fossé large et peu profond, avec des « rives en pente douce » recueille provisoirement de l’eau de ruissellement pour l’évacuer ou la laisser s’évaporer ou s’infiltrer sur place. Ce choix technique permet de limiter le recours à des collecteurs limitant ainsi le coût des travaux.
Rappelons que le schéma directeur cyclable métropolitain, mis en œuvre en 2018, est accompagné d’une enveloppe de 31 millions d’euros d’investissements pour structurer l’ensemble du réseau.

 

 

À propos de l'auteur

7 Jours à Clermont

La rédaction de 7 Jours à Clermont est composée de journalistes professionnels locaux. 7 Jours à Clermont, média web entièrement indépendant, a la volonté de mettre en exergue l’activité et les événements marquants des 7 jours à venir dans la métropole clermontoise.

Commenter

Cliquez ici pour commenter

Sponsorisé

Les infos dans votre boite

Sponsorisé