Accueil » Culture » La ruralité d’hier et d’aujourd’hui en images
photo David Frobert
Culture Lundi

La ruralité d’hier et d’aujourd’hui en images

Le photographe David Frobert présente ses portraits "ruraux" jusqu'au 11 novembre dans le cadre de l'exposition "La ruralité, c'est dépaysant" à l'Hôtel du Département.

La ruralité vient en ville, à l’occasion d’une exposition en plusieurs étapes initiée par le Conseil départemental à l’Hôtel du Département. Trois cent photographies, réalisées entre 1900 et aujourd’hui, témoignent ainsi de la condition paysanne, des habitudes, de la vie quotidienne dans les territoires ruraux d’ici. Un premier volet est consacré aux scènes d’avant 1939, lorsque la mécanisation n’était pas arrivée. Des photographes d’époque, Jean Lebon, Marius Force, Alfred Cousteix, ont saisi ces images sur les foires et marchés, pendant les jours de repos ou durant les travaux. Autre chapitre du XXe siècle: celui des trente glorieuses qui changent la vie paysanne. Voitures, tracteurs, machines agricoles apparaissent. Les photos alors réalisées par « Le paysan d’Auvergne »témoignent de ces transformations.

David Frobert, du  Brésil au Puy-de-Dôme.

Enfin, pour l’exposition « La ruralité, c’est dépaysant », dix photographes contemporains offrent, à leur tour, leur vision de la ruralité, parfois poétique, d’autres fois décalée ou inattendue. Après Nicolas Anglade puis Camille Mazoyer, le Hall René-Cassin accueille jusqu’au 11 novembre les clichés de David Frobert, photographe originaire du Cantal, habitué aux escapades brésiliennes. Il s’intéresse également particulièrement au thème de l’eau auquel il se consacre depuis une dizaine d’années. Pour l’actuelle exposition, David Frobert a choisi de réaliser des portraits de ses voisins, dans le petit village où il habite aujourd’hui.

Les textes de Cécile Coulon

L’exposition en 3 étapes (avant-hier, hier, aujourd’hui) va se poursuivre jusqu’au 6 janvier. Les photos, superbes, sont illustrées de textes de Cécile Coulon. « Ils disent qu’on s’ennuie à la campagne: c’est faux. On rit. On joue. On travaille aussi, beaucoup, beaucoup plus vite, beaucoup plus longtemps qu’ailleurs » écrit l’auteure clermontoise, amoureuse de cette campagne qui, visiblement, fascine les photographes.

« La ruralité c’est dépaysant » jusqu’au 6 janvier à l’Hôtel du Département- Hall René-Cassin (lundi au samedi de 13h à 18h); exposition des photos de David Frobert jusqu’au 11 novembre.  

À propos de l'auteur

Marc François

Marc François

A débuté le métier de journaliste parallèlement sur une radio libre et en presse écrite dans les années 80. Correspondant de plusieurs médias nationaux, rédacteur en chef de l’hebdomadaire Info Magazine (Clermont, Limoges, Allier) pendant 9 ans, il a présidé le Club de la Presse Clermont-Auvergne entre 2009 et 2013. Il est l’initiateur de 7 Jours à Clermont.

2 Commentaires

Cliquez ici pour commenter

  • Agréablement surpris par la qualité du site… On en attendait pas moins de toi,Marco, pointilleux comme tu peux l’être. Longue vie à 7 Jours!

Sponsorisé

Les infos dans votre boite