Accueil » Sports » Rennes – Clermont : Gagner contre vents et marées
Rennes - Clermont 2023-2024
Rennes - Clermont 2023-2024
Sports Week-End

Rennes – Clermont : Gagner contre vents et marées

Alors que le Clermont Foot se prépare à affronter le Stade Rennais ce dimanche à 15h au Roazhon Park, les espoirs semblent minces mais restent, malgré tout, bien présents.

Milan, rare espoir clermontois

Le Stade Rennais, dont les performances en Ligue 1 Uber Eats ont la particularité de parfaitement coller avec leurs statistiques, présente un challenge important pour un Clermont Foot en quête de solutions pour surmonter ses difficultés offensives persistantes en championnat. 

Bien que les Rennais aient totalement transformé leur saison avec sept victoires sur leurs neuf derniers matchs, après une victoire modeste au Montpied en décembre, le calendrier offre un brin d’espoir aux Clermontois. 

En effet, ce match s’insère entre les deux confrontations de Rennes contre le Milan AC en Europa League, avec une récente défaite à San Siro qui pourrait peser sur les jambes et les têtes des joueurs bretons. 

Clermont cherchera à exploiter toute fatigue ou distraction chez les Rennais, espérant que l’anticipation d’un éventuel exploit européen au match retour dans quelques jours les détournent de leur concentration habituelle.

Dans sa quête de points, Clermont sait qu’il doit saisir chaque opportunité, aussi minime soit-elle, car le temps presse pour éviter une issue déjà presque inéluctable.

Débuts de mi-temps disparates

Au-delà d’un déséquilibre dans la performance qui semble évident entre le Clermont Foot et le Stade Rennais, cette rencontre présente un contraste, malgré tout, intéressant en termes de dynamiques de matchs.

Le Clermont Foot se distingue par sa capacité à démarrer ses matchs de Ligue 1 Uber Eats sur les chapeaux de roues, en inscrivant 24% de ses, trop rares, buts dans le premier quart d’heure de jeu, la plus haute proportion dans cette tranche horaire du championnat.

À l’inverse, le Stade Rennais brille particulièrement en début de seconde période, marquant 26% de ses buts dans le premier quart d’heure après la pause, ce qui représente également la plus grande proportion de buts marqués dans cette période spécifique parmi toutes les équipes de Ligue 1.

Quand Pascal Gastien indique qu’il attend une continuité et de la constance dans le jeu, nul doute qu’il fait probablement référence aux sautes de concentration de ses hommes au retour des vestiaires : rien ne leur sera pardonné face à Rennes.

A l’inverse, si les Clermontois parviennent à maintenir leur rythme du premier quart d’heure de jeu, tous les espoirs peuvent être permis.

Il y a donc fort à parier que chaque équipe cherchera à exploiter ses moments de prédilection pour prendre l’avantage.

Le premier qui rira…

C’est d’autant plus vrai que la dynamique du premier but joue souvent un rôle crucial pour le Stade Rennais et le Clermont Foot en Ligue 1 Uber Eats. 

Le fait statistique est assez simple : À domicile, le Stade Rennais affiche une impressionnante efficacité, remportant 87% des matchs où il inscrit le premier but. Cette tendance démontrant leur capacité à contrôler le jeu et à sécuriser la victoire devant leur public. 

De l’autre côté, le Clermont Foot, lorsqu’il ouvre le score en déplacement, parvient à convertir cette avance en victoire dans 62% des occasions, reflétant une solidité et une détermination notables, surtout loin de ses bases.

Un avantage, minime, d’un but, semble donc considérable dans cet affrontement qui mettra, dans tous les cas, la défense clermontoise à rude épreuve.

Fantaisie interdite dans la surface

Il y a, compte tenu de la capacité offensive rennaise, fort à parier que la discipline en zone défensive sera primordiale. 

D’autant plus quand on se remémore le tacle pour le moins acrobatique de Maximiliano Caufriez – et l’arbitrage très clément sur ce geste – lors du dernier match contre Brest…

Ce genre de fantaisies ne sera pas permis ce dimanche car le Stade Rennais se distingue comme l’équipe ayant obtenu le plus grand nombre de penalties cette saison en championnat, avec un total de sept, et affiche une efficacité parfaite dans leur conversion en but. 

Face à cette menace, Clermont, qui détient le record peu enviable du plus grand nombre de cartons rouges reçus dans la compétition cette année (cinq au total), se trouve devant un défi de taille : défendre avec intensité, certes, mais défendre proprement. 

La capacité du CF63 à éviter les fautes dans des zones critiques et à contrôler les impulsions individuelles sera donc cruciale pour empêcher Rennes d’exploiter cette faiblesse.

Test à l’extérieur pour le 4-2-3-1 ?

La composition de l’équipe, notamment en raison de l’incertitude autour de la formation à adopter et de la disponibilité de certains joueurs clés, reste relativement mystérieuse. 

Avec Rashani suspendu, la blessure actée de Virginius et les incertitudes autour de Neto Borges et Konaté, le choix entre maintenir le 4-2-3-1, qui n’a pas encore été testé à l’extérieur, ou revenir à une défense à trois, reste une énigme pour l’équipe du Clermont Foot.

Des interrogations subsistent également sur la possibilité de voir Konaté débuter le match, bien que sa récupération totale à temps pour le match semble peu probable. 

https://twitter.com/CF63Insights/status/1758985343838335473

De plus, la forme actuelle plaide clairement en faveur d’Allevinah pour débuter à la place de Virginius, qui n’est de toute façon pas dans le groupe ce week-end. 

Enfin, le débat est ouvert quant à la présence de Keita dans le onze de départ au détriment de Gonalons, suggérant un potentiel ajustement sur un milieu de terrain qui a semblé encore flottant lors du match contre Brest.

Mais, quoi qu’il en soit, confronté à une équipe rennaise en pleine forme, Clermont aura non seulement à démontrer une amélioration significative de sa capacité à maintenir un niveau élevé pendant 90 minutes, mais aussi à saisir chaque opportunité de but dans un contexte de manque de confiance de ses joueurs offensifs.

L’espoir d’une bonne performance demeure, malgré les statistiques qui plaident largement en faveur de l’équipe bretonne qui sera, quand même, marquée par la fatigue potentielle et qui devra lutter contre une éventuelle perte de focus due à ses engagements européens.

Car, quel que soit le contexte, le Clermont Foot, lui, devra assurer l’essentiel contre les équipes de “son championnat” et réaliser quelques exploits pour s’assurer du maintien.

Peut-être que le premier de ces exploits aura lieu en Bretagne ce dimanche ?…

Voir la conférence de presse d’avant match sur le site du club

Ligue 1 – Stade Rennais FC – Clermont Foot 63
Roazhon Park – Dimanche 18 Février – 15h – 22ème journée de Ligue 1 – Diffusion : Prime Vidéos

Le groupe clermontois

Gardiens : Massamba N’Diaye, Mory Diaw
Défenseurs : Mehdi Zeffane, Neto Borges, Chrislain Matsima, Maximiliano Caufriez, Andy Pelmard, Florent Ogier, Yoël Armougom
Milieux de terrain : Habib Keïta, Yohann Magnin, Bilal Boutobba, Muhammed Cham, Jim Allevinah, Maxime Gonalons, Johan Gastien
Attaquants : Shamar Nicholson, Jérémie Bela, Grejohn Kyei, Komnen AndricAbsents :  Elbasan Rashani (Suspendu),Alan Virginius (Blessé), Jérémy Jacquet(accord avec Rennes)

À propos de l'auteur

CF63 Insights

CF63 Insights est un compte Twitter (X) dédié au Clermont Foot 63 qui propose des analyses statistiques, de l'actualité et des débats autour du club Auvergnat.

Commenter

Cliquez ici pour commenter

Sponsorisé

Les infos dans votre boite

Sponsorisé