Accueil » Innovation » La Région joue délibérément la carte de l’hydrogène
Jean-Pierre Brenas: "Auvergne-Rhône-Alpes veut devenir la première région décarbonée d'Europe."- photo Valentin Uta.
Innovation Lundi

La Région joue délibérément la carte de l’hydrogène

L'hydrogène, énergie du futur en matière de transport? La Région Auvergne-Rhône-Alpes y croit dur comme fer et a lancé son programme Zéro Emission Valley.

L’avenir de l’automobile passe-t-il par l’hydrogène? C’est en tous cas le pari qu’effectue la région Auvergne-Rhône-Alpes qui a décidé de miser gros sur cette énergie propre et respectueuse de la planète. « L’hydrogène est produit proprement, un gros avantage par rapport à d’autres; potentiellement, il est inépuisable. Il est complémentaire au tout électrique et, enfin, il existe un contexte international favorable. Les principaux pays s’y mettent, en Asie, en Californie. En France, Nicolas Hulot a annoncé un plan de 100 millions d’euros qui paraît un peu modeste par rapport à l’intérêt du sujet. La Région Auvergne-Rhône-Alpes, pour sa part, fonce, nous voulons devenir la première région décarbonée d’Europe » souligne Jean-Pierre Brenas, élu du Conseil régional.

Ecologie et économie

Zéro Emission Valley: c’est le nom du plan lancé par la Région, avec pour perspective une réduction de 50% des gaz à effets de serre en 2050 et un objectif précis d’atteindre 36% d’énergies renouvelables en 2030 sur la consommation totale d’énergie (contre 19% aujourd’hui). Le développement de l’hydrogène constitue l’une des priorités de ce plan.  « Laurent Wauquiez souhaite aujourd’hui donner une très forte impulsion. Cela tombe bien car il y a, dans la région au plan industriel, toutes les entreprises susceptibles de fabriquer les électrolyses, les bornes de recharge, les piles à combustible voire même les véhicules, en particulier des véhicules lourds comme Iveco. Donc nous pouvons parfaitement, à travers l’hydrogène, lier l’écologie et l’économie » souligne Jean-Pierre Brenas.

D’abord les collectivités et les industriels

Innovergne organisait récemment une conférence sur le thème « Hydrogène: nouveau carburant du transport » sur le circuit de Charade.

Le programme Zéro Emission Valley doit mobiliser 70 M€, dont 11 millions proviennent de la Région et 10 de l’Europe. Si le dispositif veut inciter les particuliers à se tourner vers l’hydrogène (notamment en réduisant le coût de l’investissement des véhicules à pile à combustible), il vise d’abord les collectivités et les flottes de véhicules publics, censés en quelque sorte donner l’exemple, mais aussi les fabricants et les industriels.  Récemment, le groupement d’intérêt public Innovergne organisait, sur le circuit de Charade, une journée de sensibilisation des acteurs industriels et économiques locaux aux enjeux de l’hydrogène, carburant du futur.  « C’est important car, aujourd’hui, sur la partie Auvergne de la région, il n’y a pas assez d’acteurs impliqués, or c’est une vague qui arrive et sur laquelle il faut surfer »insiste le conseiller régional. « Le programme Zéro Emission Valley comprend l’installation rapide de trois stations de recharge hydrogène dans les villes de la région Auvergne-Rhône-Alpes. Clermont devrait être l’une des trois. Aujourd’hui, les services de la Région discutent avec ceux de la Métropole pour définir le lieu. La mobilisation des uns et des autres est essentielle » assure Jean-Pierre Brenas. En matière de transport, il est vrai que mieux vaut ne pas laisser passer les trains…

À propos de l'auteur

Marc François

Marc François

A débuté le métier de journaliste parallèlement sur une radio libre et en presse écrite dans les années 80. Correspondant de plusieurs médias nationaux, rédacteur en chef de l’hebdomadaire Info Magazine (Clermont, Limoges, Allier) pendant 9 ans, il a présidé le Club de la Presse Clermont-Auvergne entre 2009 et 2013. Il est l’initiateur de 7 Jours à Clermont.

Commenter

Cliquez ici pour commenter

Sponsorisé

Les infos dans votre boite