Accueil » Culture » Question à Eric Roux, président de Sauve qui peut le court métrage : #1
©BC-Photocall-Eric-ROUX-4-BD
©BC-Photocall
Culture

Question à Eric Roux, président de Sauve qui peut le court métrage : #1

Durant la 45e édition du Festival du court métrage, 7 jours à Clermont présente la série "Question à Eric Roux, président de Sauve qui peut le court métrage". Objectif de cette série : mieux comprendre le contexte dans lequel la manifestation est organisée.

#1 : Quels sont les thèmes traités par les réalisateurs dont les films ont été retenus dans la programmation des différentes section ?

Je pensais que cette année allait être la foire d’empoigne post Covid… hé bien non ! Il n’y a pas plus que ça de films qui ont comme sujet le confinement, le Covid, la pandémie mondiale… tout le monde n’a pas de masque à l’écran. La production aurait pu être marquée par ces deux années terrifiantes, mais heureusement, les réalisateurs ont plus d’idées que nous et on a un foisonnement formidable de sujets et de directions.
J’aimerai ajouter, que comme chaque année, on profite du festival pour faire une rétrospective sur un thème et on ne peut qu’engager les gens à faire un tour à la rétro libido : C’est sensible, suave, sensuel, sentimental… sans filtre ça c’est important aujourd’hui parce que l’on sent qu’il y a une sorte de poids social qui commence à réapparaitre. Je suis un gamin qui était en CM2 en 1968, mon école, mon collège, mon lycée et mon université ont bénéficié de 68. Et quand j’entends certaines choses aujourd’hui, j’ai un peu la trouille. Donc cette rétro libido permet de respirer.

À propos de l'auteur

7 Jours à Clermont

La rédaction de 7 Jours à Clermont est composée de journalistes professionnels locaux. 7 Jours à Clermont, média web entièrement indépendant, a la volonté de mettre en exergue l’activité et les événements marquants des 7 jours à venir dans la métropole clermontoise.

Commenter

Cliquez ici pour commenter

Sponsorisé

Les infos dans votre boite

Sponsorisé