Accueil » Actualités » Quelques conseils pour un confinement (un peu) moins pénible
Autant d'histoires que de fenêtres confinées- photo Patrick Bossin.
Actualités

Quelques conseils pour un confinement (un peu) moins pénible

Le confinement est un long tunnel dont on ne voit pas le bout, une épreuve pour chacun d'entre nous. Nous vous suggérons quelques recettes pour l'affronter.

Il y a quelques mois, déjà privés de liberté, nous vous avions proposé un « abécédaire du confiné ». De retour à l’ombre, et bénéficiant (si l’on peut dire) de l’expérience de la première séquence printanière, nous nous permettons de vous donner quelques conseils « éclairés ».

Evitez le trop plein d’informations : C’est peut-être un paradoxe pour un média que de déconseiller le trop d’usage des informations. Mais, le traitement de la crise sanitaire par nos confrères de la presse audiovisuelle est vraiment trop uniforme et systématique pour être durablement supportable. Jour après jour, ce sont les mêmes ritournelles : comptabilité des morts, des réanimations et des contaminés, interventions permanentes des médecins sur les plateaux télé ou à l’antenne des radios, pas la moindre analyse ou le moindre recul sur les événements. Si vous ne « consommez » pas avec modération, alors, l’indigestion vous menace.…

Ne vous bercer pas d’illusion : l’horizon de la fin novembre, fixé par le Chef de l’Etat, est à minima. Mais tout porte à croire que le confinement se prolongera au-delà. Et, finalement, il vaut mieux tenter de s’habituer à cette sombre perspective. Elle évitera une nouvelle déception, le temps venu. Lors de la séquence printanière , le confinement avait ainsi été étendu à plusieurs reprises pour finalement durer près de deux mois … Nous sommes vraisemblablement « enfermés » pour une période au moins équivalente.

Profitez de votre sortie quotidienne : C’est noté sur la fameuse « attestation de déplacement dérogatoire ». Vous avez droit à sortir « dans la limite d’une heure quotidienne ». N’hésitez pas à en profiter pour prendre l’air, faire de l’exercice et vous aérer l’esprit. Rien n’est pire, physiquement et psychologiquement, que de demeurer cloitré chez soi. Même les plus craintifs peuvent profiter de cette possibilité, sans la moindre crainte. Les rues sont presque désertes, le risque de contamination est infime. Et cela vous permettra de vous apercevoir que le monde continue de tourner.

Soutenez le petit commerce : les commerçants proches de chez vous vont souffrir, certains ne s’en remettront pas. Alors, évitez d’effectuer en ligne des achats qui peuvent attendre. Après tout, bon nombre d’objets ou produits ne nous sont pas indispensables. Il sera temps de se les procurer après le confinement.

N’hésitez-pas à appeler vos proches : à défaut de pouvoir rencontrer vos amis, vos proches, boire un verre avec eux, vous pouvez tout au moins leur donner un coup de fil. C’est une bonne façon de rompre un moment la solitude. Ils seront tout aussi heureux que vous de cet intermède chaleureux. Surtout, privilégiez le téléphone aux SMS, totalement impersonnels et dématérialisés.

Savoir se faire plaisir : même les médecins le disent, en cette période à part et très perturbante, il est important de se ménager des moments de plaisir. Boire un whisky le soir n’est pas interdit, pas plus que de mitonner un bon repas. Même si pour la convivialité, évidemment, on repassera…

Le sommeil à défaut de soleil : le confinement a au moins un avantage, c’est qu’il permet d’inventer un nouveau rythme. Sans rendez-vous professionnel ou nécessité d’arriver à une heure précise sur un lieu de travail, à vous de définir l’organisation de vos journées. Vous pouvez ainsi prolonger un peu les nuits, d’autant que la saison s’y prête. Beaucoup d’entre nous ont du sommeil en retard. C’est peut-être le moment de rattraper ce retard. Et dormir permet au moins de rêver…

Lire ou écrire : lire est une enrichissante occupation. Et ça n’est pas le temps qui va vous manquer. Mais pourquoi, aussi, ne pas essayer d’écrire ? Un exercice qui vous permettra de passer du rôle de spectateur à celui d’acteur. Un journal de bord peut devenir un excellent compagnon de confinement.

La musique adoucit le confinement : la musique est une incomparable source d’évasion. Elle nous transporte, nous ouvre des horizons. Elle peut donc agrémenter les heures de solitude. Un conseil, toutefois, ne l’écouter pas à fond. Vous risqueriez de rendre le confinement de vos voisins insupportables. Ils n’ont pas nécessairement les mêmes goûts que vous…

Ne pas hésiter à mettre en œuvre un projet : il est important de se projeter, malgré tout, dans l’avenir. Si vous avez ainsi un projet pour le futur, vous pouvez mettre à profit ces quelques semaines pour le dessiner, le préparer, le concevoir ou avancer calmement dans son développement.

Un parmi tant d’autres : la situation est dure à vivre, dure à accepter. Mais se dire que des millions de personnes la connaissent, dans le même temps, peut permettre de relativiser. Un peu…

À propos de l'auteur

Avatar

7 Jours à Clermont

La rédaction de 7 Jours à Clermont est composée de journalistes professionnels locaux. 7 Jours à Clermont, média web entièrement indépendant, a la volonté de mettre en exergue l’activité et les événements marquants des 7 jours à venir dans la métropole clermontoise.

Commenter

Cliquez ici pour commenter

Sponsorisé

Les infos dans votre boite