Accueil » Actualités » Place de la Victoire, avant l’heure du couvre-feu
Place de la Victoire avant l'heure du couvre-feu / Photo 7 Jours à Clermont
Place de la Victoire avant l'heure du couvre-feu / Photo 7 Jours à Clermont
Actualités Vie publique

Place de la Victoire, avant l’heure du couvre-feu

Privés de relations physiques depuis des mois, les jeunes aspirent à se retrouver. Comme en témoignent les scènes vécues sur la Place de la Victoire en fin d'après-midi. Mais si les rassemblements sont autorisés, alors pourquoi ne pas rouvrir les terrasses des bistrots.

Fin d’après-midi sur la Place de la Victoire, avant le couvre-feu et après une belle journée, déjà printanière. De très nombreux jeunes en profitent pour se retrouver comme « au bon vieux temps ». Ca tombe bien, au pied de la cathédrale, autour de la fontaine, sur des bancs ou bien, simplement, assis par terre, il fait bon. Un verre à la main (la vente à emporter est encore autorisée) et bas les masques, on se retrouve, on échange calmement, on fait des projets. On passe enfin du bon temps, alors que le soleil descend à l’horizon.

Les plaisirs de l’existence

Comme on les comprend, ces jeunes gens, privés des libertés les plus élémentaires depuis des mois et tout heureux de profiter des plaisirs de l’existence et des premières douceurs de l’année. Bien entendu, dans ces circonstances, la fameuse distanciation n’a plus lieu d’être, les gestes barrières sont renvoyés à … demain matin. Nous serions à leur place, nous ferions précisément la même chose.

Ce sont les bistrotiers et les restaurateurs qui peuvent légitimement se sentir lésés. A quoi bon interdire les terrasses si les rassemblements se produisent quand même sans que personne n’y trouve à redire ? D’autant plus qu’il est davantage possible de faire respecter quelques distances et séparations dans des établissements organisés qu’au sein de regroupements spontanés. Le sens de tout cela nous échappe. Mais faut-il encore chercher à comprendre la stratégie déployée par nos responsables depuis quelques mois ?

À propos de l'auteur

Marc François

A débuté le métier de journaliste parallèlement sur une radio libre et en presse écrite dans les années 80. Correspondant de plusieurs médias nationaux, rédacteur en chef de l’hebdomadaire Info Magazine (Clermont, Limoges, Allier) pendant 9 ans, il a présidé le Club de la Presse Clermont-Auvergne entre 2009 et 2013. Il est l’initiateur de 7 Jours à Clermont.

Commenter

Cliquez ici pour commenter

Sponsorisé

Les infos dans votre boite