Accueil » Culture » Un panthéon féminin du rock
Photo Benoîte Fanton.
Culture Mercredi

Un panthéon féminin du rock

Le chorégraphe Jean-Claude Gallotta n'en avait pas fini avec la galaxie rock. Il revient donc avec un spectacle-hommage aux grandes icônes féminines.

Il y eut My Rock, pétillant juke box chorégraphique proposé par Jean-Claude Gallotta, en référence aux plus grandes icônes du rock. Le rock, référence musicale, mais aussi mode de vie, mode de comportement, attitude qui correspond évidemment à un monde, une époque. My Rock fut présenté à la Comédie de Clermont en 2015. Le rock se conjugue au masculin et pourtant, à bien y regarder, le genre musical a aussi généré ses idoles féminines, ses figures incontournables, passées à la postérité et dont les simples noms évoquent des morceaux inoubliables . De Janis Joplin à Nina Hagen, de Patti Smith à  Marianne Faithfull, sans oublier Wanda Jackson, la pionnière, ou Joan Baez mais encore Tina Turner, Aretha Franklin, P.J. Harvey, toutes ont écrit des pages dans cette grande histoire mondiale de la culture rock .

Hommage non exhaustif

Jean-Claude Gallotta n’en avait donc pas fini avec cet hommage non exhaustif mais tout de même panoramique, très personnel et toujours chorégraphique. My Ladies Rock constitue comme un second volet, donnant toutefois de l’autre côté, sur le versant féminin, moins exposé au soleil de la gloire mais  fertile, tout de même. Des femmes fascinées, sans aucun doute, par cet univers et dont le mérite est grand d’avoir trouvé leur place dans un “milieu” plutôt machiste. Onze danseurs et danseuses sur scène accompagnent cette galerie musicale et humaine tandis que résonnent des titres des artistes déjà citées mais aussi de Betty Davis, Nico, Brenda Lee, Sonny and Cher, Lizzy Mercier Descloux, Siouxsie and the Banshees ou Laurie Anderson.

Plus de trente ans de carrière

Photo Benoîte Fanton.

Depuis ses premiers pas dans le monde de la danse au tout début des années 80, Jean-Claude Gallotta a créé une soixantaine de chorégraphies, présentées sur tous les continents. Après avoir très longtemps dirigé le Centre Chorégraphique national de Grenoble, il poursuit sa route avec sa propre compagnie, celle qu’il avait créé dans les années 80, le Groupe Emile Dubois. Celui qui avait découvert l’univers de la post modern dance, à l’orée de sa carrière aux Etats-Unis, a toujours été fasciné par l’univers du rock et de la musique contemporaine. Il avait ainsi, bien avant My Rock puis My Ladies Rock, écrit L’Homme à Tête de Chou, en 2009, à partir de l’album de Serge Gainsbourg dans une version d’Alain Bashung.

Mercredi 23 et jeudi 24 mai à 20h30 à la Maison de la Culture, salle Jean-Cocteau; www.lacomediedeclermont.com

À propos de l'auteur

Avatar

7 Jours à Clermont

La rédaction de 7 Jours à Clermont est composée de journalistes professionnels locaux. 7 Jours à Clermont, média web entièrement indépendant, a la volonté de mettre en exergue l’activité et les événements marquants des 7 jours à venir dans la métropole clermontoise.

Commenter

Cliquez ici pour commenter

Sponsorisé

Les infos dans votre boite