Accueil » Rencontre » L’automne apaisé de Jean-Yves Lenoir
Jean-Yves Lenoir.
Culture Rencontre Vendredi

L’automne apaisé de Jean-Yves Lenoir

L'homme de théâtre publie un nouveau recueil de poésies en prose. Pardi! deviendra, les 25 et 26 mai, l'objet de lectures musicales sur la scène du Théâtre du Valet de Cœur.

« L’écriture -de poèmes, de nouvelles, de pièces de théâtre- est d’abord un besoin organique: ne pas, ne plus écrire a une conséquence: je tombe malade! »  Jean-Yves Lenoir n’est pas seulement le créateur du Valet de Cœur, à la fois compagnie et école de théâtre à Clermont; ou le metteur en scène exigeant qui devient, à ses heures, comédien. L’homme, féru de longues lectures (ses préférences vont à Molière, Chateaubriand, Renard, La Fontaine, Bashô, Kawabata) est aussi un écrivain, qui flirte régulièrement avec la poésie. Des relations qui débouchent sur la publication régulière de recueils. Pardi ! est ainsi paru récemment aux Editions La Nouvelle Pléiade.

Un automne apaisé

« Le voici donc, ce soleil d’automne, malade- un peignoir dans la chambre, des voiles légers baignent la fenêtre- malade et jaune, tu vois? bien plus jaune que les soleils du mois d’août… » Les textes, des poèmes en prose gorgés d’images et de métaphores, jaillissent,virevoltent, s’effacent. Ce sont des instants volés, fragiles, éphémères, des impressions, des souvenirs. Quelque chose de l’ordre de l’intime dont se dégage une sagesse évidente. « Pardi!, ce sont des choses que j’ai écrites de façon un peu informelle, que j’ai retrouvées et mises en forme durant l’été dernier. L’idée est qu’au soir de ma vie, j’arrive à une sorte d’apaisement, d’acceptation. Les textes évoquent souvent l’automne qui, chez les asiatiques signifient la mort. Mais la mort comme un passage naturel… » Sans excès, ni emphase, Pardi! témoigne ainsi d’une forme de bien-être rempli de petits riens, de rencontres, de remarques, de sensations. Une philosophie poétique acquise à force d’expériences et devant l’inéluctable. « Ce recueil se feuillette avec précaution, avec douceur, tant il est difficile de ne pas froisser une aile de papillon, de ne pas déchirer une feuille de frêne ou de saule, ni briser un panier d’osier. Et s’il s’agissait plutôt d’un livre d’écolier logé dans les poches d’un cartable en cuir, en toile? » avance-t-il comme pour se faufiler.

De la plume à la scène

Justine Chapuis, Matthias Egger et Guillaume Faure.

Mais l’homme de théâtre n’est jamais très loin: cette volonté inlassable d’aller vers le public, dans une confrontation certes périlleuse mais nécessaire et enrichissante. Pardi !, ce petit livre, riche en émotions, en furtives impressions, en délicates images devient naturellement l’objets de lectures sur la scène du Valet de Cœur.  De l’écrit à l’oral, de l’extrême intimité de la création jusqu’à la diffusion à mots contés. Lire, donc, à haute voix ou bien comme un murmure. « Ce qui me guide dans cet exercice, c’est avant tout le plaisir, une envie d’acteur, de partage avec le public » explique l’auteur. Le rythme de la phrase, la couleur des mots mais aussi les notes sorties du violon, du hautbois, de la flûte. Sur la scène, en effet, les textes alterneront avec des compositions de Bach, Mozart, Telemann, Doràti, Ferroud. « Les respirations musicales sont indispensables lors d’une lecture » assure Jean-Yves Lenoir. « Ici, les partitions seront interprétées par trois jeunes du conservatoire, Justine Chapuis, Matthias Egger et Guillaume Faure, qui ont entre 18 et 20 ans. »  

Ecouter un livre, comme on le feuilletterait. Et se laisser aller, se laisser porter par les phrases, les intonations et la mélodie.

Les 25 et 26 mai à 20h30 au Théâtre du Valet de Coeur, 8 rue Antoine Dauvergne à Clermont. Entrée gratuite sur réservation (à retirer au Théâtre du Valet de Coeur). Tél: 04-73-91-20-66, mail: valet.de.coeur@wanadoo.fr

 

À propos de l'auteur

Marc François

Marc François

A débuté le métier de journaliste parallèlement sur une radio libre et en presse écrite dans les années 80. Correspondant de plusieurs médias nationaux, rédacteur en chef de l’hebdomadaire Info Magazine (Clermont, Limoges, Allier) pendant 9 ans, il a présidé le Club de la Presse Clermont-Auvergne entre 2009 et 2013. Il est l’initiateur de 7 Jours à Clermont.

Commenter

Cliquez ici pour commenter

Sponsorisé

Les infos dans votre boite