Accueil » Vie publique » Nouvelle feuille de route pour l’UCA
Enseigne UCA de nuit / Photo Olivier Perrot
Photo Olivier Perrot
Vie publique

Nouvelle feuille de route pour l’UCA

Depuis le début de l'année 2021, l'Université Clermont Auvergne est devenue un EPE, Établissement Public Expérimental. Pour qui ne connait pas les arcanes de l'Université, ces trois lettres ne signifient pas grand chose et pourtant ce changement de statut lui a permis de mettre en place une nouvelle organisation interne qui peut garantir le niveau d'excellence nécessaire pour accéder au Top 15 des meilleurs établissements supérieurs en France.

Mathias Bernard,  président de l’Université Clermont Auvergne et les représentants du conseils des membres associés, ont dévoilé le feuille de route du projet de coordination territoriale des principaux acteurs académiques et socio-économiques du site Clermont Auvergne d’enseignement supérieur et de la recherche. Le changement de statut a permis de mettre en œuvre ce qui ressemble à un « gouvernement » de l’Université réuni autour de son président. Ainsi l’UCA est devenue une seule et grosse entité dans laquelle on retrouve les différents établissements d’enseignement et les écoles, mais aussi les organismes de recherche, les établissements de santé (CHU et Centre Jean-Perrin), le CROUS et des entreprises, en particulier les deux poids lourds de l’économie locale, Michelin et Limagrain. Cette transformation de l’Université ne peut se faire que grâce à l’engagement des différents partenaires (qui ont d’ailleurs signé une charte d’engagement) et qui contribuent au rayonnement de l’UCA  autours du thème Concevoir des modèles de vie et de production durable. Pour Mathias Bernard ce mode de gouvernance est très efficace car même si des désaccords peuvent survenir sur certains sujets, la prise de décision commune impose des consensus qui permettent d’avancer.

Une université ancrée dans son territoire mais rayonnante

La région Auvergne-Rhône-Alpes est la seconde région française en terme d’enseignement et de recherche. Pour le Conseil régional qui suit et soutient avec attention le développement de l’UCA, l’ancrage territorial est primordial pour l’équilibre de l’offre de formation dans la grande région. Clermont joue son rôle à l’ouest quand Lyon et Grenoble maillent le territoire à l’est. Rappelons que l’Université de Clermont ne se limite pas à la métropole clermontoise car elle est aussi présente à Montluçon, Vichy, Aurillac et au Puy. Thierry Martin-Lassagne, directeur des affaires publiques France de Michelin et membre du conseil, se félicite, au nom des entreprises locales, de pouvoir compter sur un pôle d’excellence comme celui l’UCA. « Les entreprises ne peuvent pas rester seules en matière de Recherche et Développement. Lorsqu’elles ont besoin d’innover pour se développer, elles peuvent s’appuyer sur les compétences disponibles ».  Si l’ancrage territorial est nécessaire, le président ne perd pas de vue que l’UCA doit aussi être un vivier d’étudiants dont les compétence sont convoitées à l’international. Il est tout aussi important d’attirer des étudiants vers Clermont que de pouvoir créer des passerelles dans le monde entier. C’est ce que font les prestigieuses universités américaines comme Havard. Si pour l’université clermontoise le chemin vers le haut du panier mondial est encore long, en revanche l’ambition d’une présence dans le top 15 français des meilleurs établissements supérieurs est quasiment atteinte.

Le projet I-Site devant un jury international

L’État investit pour développer la recherche et l’innovation. Les projets I-Site visent à favoriser la structuration d’un site autour d’une dynamique de recherche d’excellence, dans un contexte international de plus en plus compétitif. Depuis quatre ans, l’UCA a son lancé son projet autour du fameux thème Concevoir des modèles de vie et de production durable qui se décline en quatre challenges stratégiques : agro-écosystèmes durables, transport innovant, mobilité facteur clé de la santé et risques naturels. Le 18 janvier prochain, Mathias Bernard et des représentants du conseil passeront un « grand oral » devant un jury international qui validera ou non la poursuite de ce projet qui arrive à mi-parcours. Pour l’Université cette étape sera décisive dans son développement, l’obtention du label I-Site étant synonyme de financements conséquents.

Le visage actuel de l’UCA en chiffres

41 000 étudiants – 6 instituts et 5 établissements associés – 4 organismes de recherches -2 établissements se soins – 3300 permanents – 1100 enseignants-chercheurs  – 200 chercheurs — 1000 doctorants – 570 personnels d’appui – 250 post-doc et CDD / 42 laboratoires – 5 écoles doctorales – 1 Maison des sciences de l’homme – 3 fédérations de recherches – 1  observatoire des sciences de l’univers – 1 service mutualisé de plateaux techniques – 2 fondations – 1 éditeur de presses universitaires.

À propos de l'auteur

Olivier Perrot

Pionnier de la Radio Libre en 1981, Olivier Perrot a été animateur et journaliste notamment sur le réseau Europe 2 avant de devenir responsable communication et événements à la Fnac. Président de Kanti sas, spécialisée dans la communication culturelle, il a décidé de se réinvestir dans l'univers des médias en participant à la création de 7jours à Clermont.

Commenter

Cliquez ici pour commenter

Sponsorisé

Les infos dans votre boite