Accueil » Culture » Nils-Udo ou le sens exacerbé de la nature
Nils-Udo, Alpinias, Martinique, 1992.
Culture Mardi

Nils-Udo ou le sens exacerbé de la nature

La Galerie Claire-Gastaud présente une exposition consacré à Nils-Udo, pionnier du courant "Art in nature". La célèbre série des "nids" sera particulièrement mise en exergue.

Si la nature est un chef d’oeuvre, alors oui, ce chef d’oeuvre est aujourd’hui en péril, mis à mal par l’être humain qui ne cesse de l’exploiter quitte à l’épuiser. L’artiste allemand Nils-Udo n’a pas attendu les dernières signaux climatiques pour prendre conscience de l’extraordinaire beauté et de la fragilité de la planète. Pionnier en Europe de « l’art de la nature », il affirme depuis longtemps « vouloir faire ressortir la vivacité de la nature au lieu de l’utiliser ». Ses photos, ses peintures, ses installations, ses sculptures illustrent cette sensibilité à fleur de peau, elles sont toujours réalisées avec des éléments naturels et témoignent d’une démarche artistique pleine d’exigence. Généralement, l’acte artistique part d’un principe simple: celui de la promenade. Il se perd alors dans la nature pour effectuer un « arrangement » par le biais d’une installation dont il fait un constat photographique. L’installation se révèle éphémère, la photo, au contraire, doit conserver précieusement le souvenir et assurer la transmission… Les œuvres de Nils-Udo, né en 1937 en Bavière, sont présentées dans de nombreux musées, parcs, fondations et centres d’art contemporain internationaux.

Nils-Udo, Maison d’eau, bouleaux, épicéas, osiers.

La série des « nids »

L’emblématique série des nids, avec ses multiples déclinaisons, marque particulièrement l’oeuvre de Nils-Udo. Réalisés avec des matériaux trouvés dans la nature, ils sont composés et modelés par la main de l’artiste. La plupart du temps, l’original est appelé à disparaître et les clichés prennent la relève  et deviennent les éléments d’un discours métamorphique qui est une sorte de métalangage. Son dernier nid, intitulé La Couvée, a été réalisée pour la Fondation Carmignac sur l’Ile de Porquerolles en 2018.

Une première à Clermont

Nils Udo, la Couvée.

La photographie, qui est en quelque sorte l’acte final de La Couvée, sera présentée pour la première fois lors de l’exposition que la Galerie Claire-Gastaud consacre à Nils-Udo du 22 septembre au 3 novembre.  Cette exposition comportera également des œuvres photographiques historiques ainsi que des peintures de Nils-Udo, artiste contemporain qui se fond dans la nature, la ressent, l’épouse et la décline, sans jamais la violenter…

Du 22 septembre au 3 novembre à la Galerie Claire-Gastaud, rue du Terrail à Clermont. 

 

 

 

À propos de l'auteur

Marc François

Marc François

A débuté le métier de journaliste parallèlement sur une radio libre et en presse écrite dans les années 80. Correspondant de plusieurs médias nationaux, rédacteur en chef de l’hebdomadaire Info Magazine (Clermont, Limoges, Allier) pendant 9 ans, il a présidé le Club de la Presse Clermont-Auvergne entre 2009 et 2013. Il est l’initiateur de 7 Jours à Clermont.

Commenter

Cliquez ici pour commenter

Sponsorisé

Les infos dans votre boite