Accueil » Culture » Musiques Démesurées : une « odyssée sonore » à l’Opéra
Jean Deroyer Photo / J. Radel
Jean Deroyer Photo / J. Radel
Culture Vendredi

Musiques Démesurées : une « odyssée sonore » à l’Opéra

Jean Deroyer et l’Orchestre national d’Auvergne-Rhône-Alpes présentent dans le cadre du festival Musiques Démesurées une "odyssée sonore" avec des œuvres dont la plus ancienne a été composée dans les années 60.

En prenant part au festival clermontois de musique contemporaine Musiques Démesurées, l’Orchestre national d’Auvergne-Rhône-Alpes se lance dans l’exploration et l’interprétation d’œuvres récentes, bien loin de son habituel répertoire. Le chef Jean Deroyer qui en prendra la direction, va devoir « pousser l’orchestre à cordes au bout de ses possibilités expressives » l’éloignant ainsi de sa zone de confort traditionnelle. Cette collaboration avec la manifestation clermontoise témoigne ainsi d’une certaine volonté de glisser, parfois, du classique vers le contemporain, au risque de bousculer le public le plus traditionnaliste. Après tout, en 2024, nul ne peut ignorer que la musique ne doit pas se fossiliser.

Reflet de la création des XX et XXIe siècles

Trois œuvres composent le programme dont le noyau est Ramifications de György Ligeti. Composé durant l’hiver 1968-1969, cette pièce balise l’évolution du langage musical du compositeur hongrois. Sa musique s’oriente « vers plus de mobilité et de transparence ». Elles est composée pour un orchestre à cordes ou pour 12 cordes solistes, les instrumentistes étant divisés en deux groupes distincts accordés à des diapasons différents, avec un décalage d’un peu plus d’un quart de ton. Ramifications dure moins de 10 minutes mais prend le temps de « déployer une nuée d’infimes et vibrantes dissonances » propice à l’imaginaire. Ramifications est considéré aujourd’hui comme une œuvre classique du XXe siècle.
Des pièces récentes de deux jeunes compositeurs complètent le programme :  Bastien David pour Lombre dun doute un concerto pour deux violoncelles créé en 2022, inspiré du film d’Alfred Hitchcock et Olivier Leith pour Honey Sirens et ses incroyables glissendi.

Musiques Démesurées : Vendredi 3 mai 2024, Opéra de Clermont, bld Desaix à 20h
Bastien David: Lombre dun doute /György Ligeti : Ramifications /Olivier Leith : Honey Sirens
Orchestre national d’Auvergne-Rhône-Alpes direction Jean Deroyer. Marie Ythier, Arne Deforce, violoncelles solo.

À propos de l'auteur

7 Jours à Clermont

La rédaction de 7 Jours à Clermont est composée de journalistes professionnels locaux. 7 Jours à Clermont, média web entièrement indépendant, a la volonté de mettre en exergue l’activité et les événements marquants des 7 jours à venir dans la métropole clermontoise.

Commenter

Cliquez ici pour commenter

Sponsorisé

Les infos dans votre boite

Sponsorisé