Accueil » Histoire » Musée de l’artisanat 14/18: devoir de mémoire
Photo Christian Bourg.
Histoire Week-End

Musée de l’artisanat 14/18: devoir de mémoire

À l’occasion du centenaire de l’Armistice de 1918, on peut toujours évoquer la Grande Guerre sans ressasser inlassablement l’horrible boucherie qu’elle fut même s’il ne faut surtout jamais oublier. On peut par exemple visiter le magnifique musée de l’artisanat 14/18 niché en centre-ville. 
Photo Christian Bourg.

Le créateur du musée, Christian Bourg, s’est pris de passion pour les objets artisanaux fabriqués par les Poilus pendant les périodes d’accalmie. Des pièces faites à partir de douilles, de balles, d’ogives ou de ceintures d’obus ramassés sur les champs de bataille. « C’était un passe-temps, un antidote au désespoir. » En une trentaine d’années, il a collecté plus de huit cents objets tous exposés dans son accueillant petit musée qu’il a lui-même construit de A à Z. « Je suis scénographe, plombier, maçon, menuisier, j’ai même fabriqué les vitrines. »

Munitionnette

Christian a également reconstitué des scènes dont un atelier de menuisier charpentier pour rendre hommage au monde ouvrier et paysan qui a fourni le gros des troupes envoyées en première ligne. « Sans oublier les femmes qui remplaçaient les hommes aux champs et à l’usine. » On trouve une autre scénette avec une “munitionnette”, une femme fabriquant des obus en usine. Ou une infirmière soignant un blessé sur une charrette tirée par un chien pour souligner l’apport des femmes souvent oubliées par l’Histoire. Et des animaux. On y voit un soldat dans une chapelle en train de graver une lampe à pétrole. Les premiers objets avaient une réelle utilité. Puis, dans un second temps, les pièces sont devenues plus artistiques, ça pouvait aller des bagues aux aquarelles.

Art populaire

Les vitrines du Musée regorgent de trésors comme des briquets en forme de poisson, de gourde, d’arme à feu, de sac à main, de cœur, etc. Ou des porte-plumes fabriqués avec des balles anglaises, des coupe-papier à partir de ceintures d’obus, des cartes postales taillées dans de l’écorce de bouleau, une canne sculptée avec l’inscription “Verdun cote 304” puisqu’une partie de l’exposition tourne bien évidemment autour de la bataille de Verdun.

Photo Christian Bourg.

Figures locales de la Grande Guerre

Dans une vitrine est exposé un manège d’avions en cuivre pour rappeler le début de l’aviation. « On a eu des aviateurs célèbres comme Chartoire à Clermont-Ferrand qui a été un pionnier et qui a ensuite créé l’Aéro-Club d’Auvergne. » A côté, on trouve deux aquarelles de Maurice Busset, peintre originaire de Murol, qui a été mécanicien dans l’aviation. Ou un cadre à la gloire de Jean-Corentin Carré, réputé plus jeune soldat français de la Grande Guerre. « Il s’est engagé sous un faux nom et un faux âge. C’était un soldat héroïque. Il est mort à dix-huit ans. C’était le grand-oncle de notre maire, Olivier Bianchi. »

Patriotisme industriel

Une partie du musée témoigne également du patriotisme industriel de Michelin qui fabriquait le Bréguet 14, d’abord avion de reconnaissance, puis bombardier. « Il a fait cadeau des premiers exemplaires à l’armée française. Il a également fabriqué des toiles de tente, des munitions, des imperméables, des sacs de couchage, des fers à chevaux et il a transformé des ateliers en hôpitaux temporaires dès le début du conflit en 1914 pour accueillir les blessés du front. »

Ou comment évoquer 14/18 de manière différente, laissez-vous guider.

Musée de l’Artisanat 14-18, 7 rue Jacques Bernard, 63000 Clermont-Ferrand.
Christian Bourg : 06 81 22 10 32   http://www.musee-artisanat-1418.fr

À propos de l'auteur

Patrick Foulhoux

Patrick Foulhoux

Journaliste et grand amateur de musique rock, Patrick Foulhoux a collaboré pendant de nombreuses années avec des magazines consacrés à la musique (Rollling Stone, Rock Sound, X-Rock...) et des titres de la presse de territoire. Sa passion pour le Rock l'a conduit à devenir directeur artistique de labels, tourneur, manager, organisateur de festival et écrivain.

Commenter

Cliquez ici pour commenter

Sponsorisé

Les infos dans votre boite