Accueil » Vie publique » Mise en boîte par C.vélo
Photo O.Perrot
Vie publique

Mise en boîte par C.vélo

La C.vélo Box vient d’être inaugurée sur le parvis de la gare. Elle marque une nouvelle étape dans la volonté d’inciter la pratique du vélo dans la métropole auvergnate.

La C.vélo Box est un garage à vélo new-age situé sur le parvis de la gare SNCF de Clermont dont l’exploitation débute lundi 8 avril 2019. Comparée aux simples racks d’extérieurs ou aux vilaines cages en acier galvanisé de certaines villes, la C.vélo Box offre de nombreux avantages à commencer par la mise à l’abri des vélos qui se retrouvent protégés des intempéries et surtout des vols ou des dégradations. Elle permet à tous les cyclistes de stationner leurs propres vélos (qu’il faut tout de même sécuriser avec un antivol personnel), après avoir souscrit à la boutique C .Vélo, un abonnement allant de 5€ pour un mois à 22€ pour 6. Chaque usager se voit attribué un emplacement numéroté et reçoit une carte d’accès, qui par la suite deviendra une carte multiservice. Au total, la box permet le stationnement de 150 vélos repartis sur deux niveaux, un système de vérins permettant une utilisation relativement facile du rack supérieur.
Comme aime le souligner Olivier Bianchi, président de Clermont Métropole, désormais, lorsque l’on construit des bâtiments on fait en sorte qu’ils soient beaux. C’est l’atelier d’architecture CASA qui a planché sur le projet qui s’intègre parfaitement dans l’environnement du parvis de la Gare avec une belle façade en bois et une toiture végétalisée. D’un coût total de 300 000€, l’équipement est financé à 60% par des fonds européens destinés à favoriser l’utilisation de transports durables et à 40% par la collectivité via le SMTC.

Une pratique en net développement

Indéniablement, la gratuité de l’abonnement à C.vélo a boosté la pratique du vélo dans l’agglomération clermontoise, le nombre d’utilisateurs de vélos en libre-service étant passé en une année, de 1000 à 11 800 avec plus de 30 000 trajets enregistrés chaque mois. Cette tendance ne va certainement pas s’inverser puisque la gratuité testée depuis avril 2018 est reconduite à minima jusqu’aux prochaines élections. Le succès a d’ailleurs obligé le gestionnaire du parc à revoir ses méthodes tant sur le plan de l’entretien des machines que sur l’alimentation des stations dont certaines sont régulièrement vides.
Mais la pratique ne se limite pas aux seuls vélos en libre service. Les usagers sont de plus en plus nombreux à utiliser leurs propres deux roues d’où l’intérêt de la Box qui permettra un réel développement de l’intermodalité pour les déplacements qualifiés de pendulaires. Le schéma cyclable métropolitain de 31 Million d’€ sur 10 ans (voir notre article du 24 avril 2018 « Clermont change de braquet ») est bel et bien lancé et se retrouve désormais au centre des enjeux, de la prochaine échéance électorale. En effet, désormais, aucun maire ou président de métropole ne peut prendre le risque d’ignorer la problématique environnementale liée aux déplacement urbains et à l’intérêt à porter à tous les modes de déplacement doux qui sont en pleine expansion.

Notre photo : Olivier Bianchi coupe le ruban en compagnie de Jean-Pierre Brenas représentant la Région Auvergne-Rhône-Alpes et François Rage président du SMTC. 

 

Vie publique
Carte

À propos de l'auteur

Olivier Perrot

Olivier Perrot

Pionnier de la Radio Libre en 1981, Olivier Perrot a été animateur et journaliste notamment sur le réseau Europe 2 avant de devenir responsable communication et événements à la Fnac. Président de Kanti sas, spécialisée dans la communication culturelle, il a décidé de se réinvestir dans l'univers des médias en participant à la création de 7jours à Clermont.

Commenter

Cliquez ici pour commenter

Sponsorisé

Les infos dans votre boite