Accueil » Culture » MiniWorld Auvergne : un projet créatif original
Le puy de Dôme par Benoît Lacombat
Le puy de Dôme par Benoît Lacombat
Culture Patrimoine

MiniWorld Auvergne : un projet créatif original

Depuis début avril, Benoit Lacombat, web designer, réinvente des lieux emblématiques de la région et de la capitale auvergnate. Photographie et vision souterraine sont associées. L’artiste puise son inspiration chez Benny Productions, un youtubeur néerlandais.
Lac du Guery par benoît Lacombat
Lac du Guery par Benoît Lacombat

Benoît Lacombat a déjà réuni une communauté importante sur sa page Facebook. Son  travail artistique séduit de jour en jour les
internautes qui commentent ou partagent ses créations. Au total, 23 lieux emblématiques auvergnats sont revisités. Parmi eux, on retrouve le centre de Clermont-Ferrand, le Circuit de Charade, le puy de Dôme, mais aussi le stade Marcel Michelin, le Gour de Tazenat, ou encore le Lac du Guéry.

La naissance d’un projet

Depuis 2007, Benoit Lacombat est graphiste et webdesigner, son travail quotidien lui impose donc de surfer sur le web. Il y a quelques mois, ce professionnel a porté son regard sur les différents courants artistiques en design. Le travail du youtubeur néerlandais, Benny Productions, lui a particulièrement plu. Les créations de l’artiste sont faites à partir de photographies et de visions souterraines. L’auteur de ces travaux utilise la photo d’un lieu et imagine ce qu’il y a en dessous, sans aucune notion scientifique. Benoît Lacombat, auvergnat d’origine, s’est donc inspiré de ce concept. A la différence du néerlandais, il a décidé de mettre en avant des lieux emblématiques de Clermont-Ferrand et ses alentours. Des espaces qu’il trouve “magnifiques”.

Un travail, un message

Stade Marcel Michelin par Benoît Lacombat
Stade Marcel Michelin par Benoît Lacombat

Pour Benoît Lacombat, montrer ces “parts d’auvergne” c’est mettre en lumière des espaces de la région, d’une manière différente. C’est une façon d’attirer le regard à la fois sur des sites connus et d’intriguer le public… Aujourd’hui, il a réussi son pari, et constate la multiplication de “j’aimes” et de partages sur ses réseaux sociaux. Certains amateurs vont même au-delà du virtuel en faisant l’acquisition d’œuvres du créateur. Il se félicite d’avoir suscité un tel engouement autour de son travail en publiant régulièrement des messages sur son compte Facebook.

L’aventure continue

Souhaitant développer son projet et conscient que Les  “parts d’auvergne”  de Mini World plaisent, Benoît Lacombat a décidé de lancer une gamme de produits dérivés. Les nouveautés verront le jour dans les mois qui viennent, elles seront même présentées sur un site internet dédié en construction à ce jour.

À propos de l'auteur

Eloïse Gerenton

Animée par l’envie de parler du monde qui l'entoure, Eloïse originaire du Puy-en-Velay a pris la voie du journalisme après l’obtention de son bac Littéraire. Aujourd’hui, étudiante en deuxième année de DUT journalisme à Vichy, elle s'épanouit pleinement dans ce domaine.
Passionnée par la vidéo, Eloïse aime également transmettre l’information par le biais de l’écrit. Les phénomènes environnementaux et sociétaux intéressent particulièrement notre future journaliste.

2 Commentaires

Cliquez ici pour commenter

  • Un bien bel article sur la mise en valeur d’un créateur, capable de proposer quelque chose de différent sans en dénaturer la substance.

Sponsorisé

Les infos dans votre boite