Accueil » Culture » Marie-Pierre Letrouit: de coup de cœur en carte blanche
Marie-Pierre Letrouit, sans titre..
Culture Lundi

Marie-Pierre Letrouit: de coup de cœur en carte blanche

Chaque année, en parallèle aux Arts en Balade, l'Espace Victoire donne carte blanche à un artiste local à travers une exposition. A partir du 20 mai, les œuvres de Marie-Pierre Letrouit seront à découvrir.

Elle est la lauréate du Prix Coup de Cœur de l’édition 2018 des Arts en Balade à Clermont. Un prix qui répond au choix du public parmi dix artistes sélectionnés et exposés au Centre Camille-Claudel. Alors, en préambule aux Arts en Balade 2019 (du 24 au 26 mai), Marie-Pierre Letrouit investit l’Espace Victoire de la Maison du Tourisme pour une exposition d’une vingtaine de ses œuvres. « Elle sera extrêmement révélatrice de mon parcours depuis que j’ai quitté l’école des Beaux-Arts de Caen, il y a dix ans. » A l’époque, Marie-Pierre, désormais installée à Clermont, pratiquait avant tout le collage. « Peu à peu, via le dessin, je suis venue à la peinture » explique-t-elle.

Transparence, narration, décalage

Son travail est marqué par trois caractéristiques: la transparence, souvent liée à la superposition; la narration qui, volontiers, mêle le réel et l’imaginaire, et le décalage, « héritage du collage« . Actuellement, deux pistes, deux directions semblent se détacher: l’une en miniature, fabriquée à partir de collages; l’autre, réalisée en peinture à taille humaine. Dans les deux cas, un puzzle s’assemble petit à petit pour former, in fine, un tout à part entière.

« Tout fabriquer de A jusqu’à Z »

Artiste affirmant son goût de la liberté, Marie-Pierre Letrouit se sent aussi l’âme d’un artisan. « J’effectue des recherches pour fabriquer ma propre peinture, mes couleurs, en tant que matière première. J’éprouve une grande satisfaction à tout maîtriser ainsi de A jusqu’à Z. Ça n’est pas à proprement parler une peinture bio mais peut-être une peinture végan ». La lauréate du Prix Coup de Cœur 2018 des Arts en Balade ne dispose pas de son propre atelier en ville. Alors elle travaille au Hangar, au beau milieu de sept autres artistes. Et dans cette proximité, elle affirme trouver une certaine motivation, une émulation pour poursuivre son cheminement artistique.

Du 20 mai au 15 juin à l’Espace Victoire à la Maison du Tourisme, Place de la Victoire.

À propos de l'auteur

Marc François

Marc François

A débuté le métier de journaliste parallèlement sur une radio libre et en presse écrite dans les années 80. Correspondant de plusieurs médias nationaux, rédacteur en chef de l’hebdomadaire Info Magazine (Clermont, Limoges, Allier) pendant 9 ans, il a présidé le Club de la Presse Clermont-Auvergne entre 2009 et 2013. Il est l’initiateur de 7 Jours à Clermont.

Commenter

Cliquez ici pour commenter

Sponsorisé

Les infos dans votre boite