Accueil » Mercredi » L’humour « so british » de Paul Taylor
Paul Taylor- photo D.R..
Culture Mercredi

L’humour “so british” de Paul Taylor

Sur scène ou à la télévision, avec son look de premier de la classe, Paul Taylor applique sa recette favorite: un french bashing distillé avec subtilité.

Il lui a suffi de poster une vidéo dans laquelle il se moquait de l’habitude des Français de s’embrasser pour que les choses s’emballent. C’était le 1er janvier 2016. De mère irlandaise et de père anglais, Paul Taylor, installé à Paris depuis 2009, s’était jusque là lancé dans le stand up humoristique de manière plutôt confidentielle. Canal + le contacte alors pour qu’il décline l’idée de l’Anglais qui parle le français mais ne comprend pas toujours la France. Et ça marche. Les séries télévisées s’enchaînent. En juin dernier, il remplit le Bataclan, puis joue à l’Européen et à la Nouvelle Ève . Il tourne en France et à l’étranger, participe au Festival de Montreux.

Moitié en anglais, moitié en français

Paul Taylor- photo D.R.

Après Franglish, son premier one man show, l’humoriste délivre désormais So British (ou presque), un spectacle dans lequel il joue à moitié en anglais, à moitié en français. Tantôt grossier, tantôt classe, il évoque sa vie de néo-banlieusard et de jeune père de famille, fait part de ses galères et, bien entendu, tacle les Français sans ménagement. S’il est sur scène régulièrement, il poursuit son activité pour le petit écran, mettant en boîte chaque semaine un épisode de What’s up France, dans laquelle il commente une actualité française. Cet « européen avec une mentalité de britannique », dont les contradictions font le charme,  est un homme pressé… sans en avoir l’air.

Mercredi 12 février à 20h30 à la Coopérative de Mai.

 

À propos de l'auteur

Avatar

7 Jours à Clermont

La rédaction de 7 Jours à Clermont est composée de journalistes professionnels locaux. 7 Jours à Clermont, média web entièrement indépendant, a la volonté de mettre en exergue l’activité et les événements marquants des 7 jours à venir dans la métropole clermontoise.

Commenter

Cliquez ici pour commenter

Sponsorisé

Les infos dans votre boite