Accueil » Immobilier » “Les Allées Blatin”, un projet-phare rue Flanklin-Roosevelt
Image D.R.
Actualités Immobilier

“Les Allées Blatin”, un projet-phare rue Flanklin-Roosevelt

252 logements vont être construits lors de la première phase du projet qui remplace l'ancien Hôpital Sainte-Marie. Les travaux sont lancés.

Si l’ancien Hôtel Dieu a profondément marqué l’histoire de Clermont, l’Hôpital Sainte-Marie fait aussi partie des bâtiments emblématiques de la ville. C’est sur l’ancien site … , avenue Franklin-Rossevelt, que Vinci Immobilier lance aujourd’hui les travaux de la première tranche du projet immobilier des « Allées Blatin ». Il proposera à terme 252 logements répartis sur huit bâtiments pour une surface totale de 18.980 m², intégrant 261 places de parking en sous-sol. Répartis en îlots, les bâtiments s’ouvriront sur un parc arboré de 3874 m². Afin de conserver, certes timidement, la mémoire du lieu, le projet prévoit de conserver certains éléments présents sur le site, dont d’anciennes colonnes et une porte antique.

Côté environnement

Conçu par le cabinet d’architectes DHA, le projet se veut évidemment exemplaire en terme d’environnement. Le faible coefficient d’emprise au sol et les plantations de hautes tiges sont censées contribuer à limiter les îlots de chaleur urbains. Quant aux attiques de l’ensemble des bâtiments, elles sont réalisées en bois. Des nichoirs et des abris seront installés au sein des espaces verts afin de favoriser la biodiversité. Quant au parc arboré, il doit comprendre des végétaux peu consommateurs d’eau. “Les Allées Blatin” visent ainsi la certification NF Habitat et la labellisation RT 2012.

Un quartier réaménagé

Le promoteur annonce également la mise en place de services et outils à destination des habitants tels que boîtes aux lettres connectées, locations de vélos à assistance électrique et d’un logement partagé, accès à des bibliothèques ou gestion à distance du visiophone, des volets et de l’éclairage. L’ensemble des places de stationnement sera pré-équipé afin de recevoir des bornes de recharge électrique. Enfin, l’artiste Mathilde Pénicaud a imaginé une œuvre originale de 3,25 m de haut  intitulée “Sous le socle”. Sa vocation ? “Nous faire sentir en relation avec l’espace autour de nous, qu’il soit urbain ou naturel…”

Au-delà, la Ville de Clermont entend profiter du projet pour mener une véritable transformation du quartier. Sont prévus, notamment, la création d’espaces publics, l’aménagement d’une nouvelle rue ou encore des travaux importants sur la rue Jean-Baptiste Torrilhon.

 

 

À propos de l'auteur

Avatar

7 Jours à Clermont

La rédaction de 7 Jours à Clermont est composée de journalistes professionnels locaux. 7 Jours à Clermont, média web entièrement indépendant, a la volonté de mettre en exergue l’activité et les événements marquants des 7 jours à venir dans la métropole clermontoise.

Commenter

Cliquez ici pour commenter

Sponsorisé

Les infos dans votre boite