Accueil » Initiative » Le Petit Théâtre de Vallières, un lieu culturel atypique au coeur de Clermont-Ferrand
Jean-Claude Martin fait vivre le lieu depuis plus de 20 ans.
Culture Initiative Mardi

Le Petit Théâtre de Vallières, un lieu culturel atypique au coeur de Clermont-Ferrand

Le Petit Théâtre de Vallières a fêté en décembre dernier ses vingt ans d’existence. Depuis ses débuts, ce théâtre de poche défend une culture accessible à tous.

Ce mardi 26 et ce mercredi 27 février, L’élixir de Mago est programmé au Petit Théâtre de Vallières. Un spectacle qui fait partie de la programmation annuelle du lieu. Ce théâtre de poche a fêté en décembre 2018 ses vingt ans d’existence. Tout est parti d’une opportunité immobilière. Jean-Claude Martin, le directeur du théâtre, raconte : ”C’était en 1997. Je cherchais un appartement à Clermont-Ferrand. La Poste de Vallières était à vendre. Je dirigeais la compagnie Vice Versa, qui n’avait pas de lieu identitaire. En visitant l’emplacement, je me suis dit que je pourrais monter un théâtre de poche, comme à Paris. C’est comme ça que ça s’est fait. Nous avons inauguré les lieux en octobre 1998”.

Une programmation éclectique

Dès 1999, une programmation annuelle est établie. Elle voit ainsi se succéder la plupart des disciplines du spectacle vivant : théâtre, danse, conte, clown, magie, humour et autres marionnettes. Une programmation riche, qui permet de faire vivre le lieu et qui se fait “au feeling” comme l’affirme Jean-Claude Martin. Le directeur fait son choix parmi les nombreuses propositions qu’il reçoit. En 20 ans, plusieurs compagnies sont venues régulièrement, comme “Comedia 18”, de Paris et “Gustave et ses soeurs”, de Bretagne. De nombreuses troupes auvergnates viennent aussi compléter la programmation éclectique de ce théâtre de 40 places.

Une compagnie qui fait vivre le lieu

La salle est depuis ses débuts le lieu identitaire de la compagnie Vice Versa. Des cours de théâtre sont donnés aux adultes et aux enfants à partir de 6 ans. Les adhésions de 140 membres permettent de faire vivre le théâtre. Jean-Claude Martin tient à mettre en avant trois valeurs pour cette compagnie : “l’amateurisme, le bénévolat et l’éducation populaire”. Il poursuit  : ”On arrive à s’en sortir. Il faut être vigilant. Les cotisations de la compagnie en résidence permettent de faire des choses. Et puis on n’a pas de salaire à sortir, juste des frais de fonctionnement. Tous les animateurs sont bénévoles”. Le lieu vit toute la semaine, avec de cours les soirs du lundi au jeudi et des spectacles le vendredi, samedi et dimanche. En 20 ans, Jean-Claude Martin a pu accumuler de nombreux souvenirs, mais l’un des plus beaux reste sans doute la participation de Vice versa au festival off d’Avignon en 2015. Pour les 20 ans à venir, le directeur des lieux vont continuer à “créer du dialogue humain, donner corps au mieux vivre ensemble, apporter de la tolérance et du respect. Tout cela grâce au théâtre”.

À propos de l'auteur

Catherine Lopes

Catherine Lopes

Journaliste diplômée de l’Ecole de Journalisme et de Communication de Marseille, Catherine arrive en Auvergne en 2006 et fait ses armes sur Clermont Première. Après plusieurs années de collaboration,  elle découvre ensuite le monde de la pige et travaille pour plusieurs sociétés de production. Elle écrit aussi pour le web et fait de la radio. Véritable touche à tout, Catherine aime avant tout raconter des histoires.

Commenter

Cliquez ici pour commenter

Sponsorisé

Les infos dans votre boite