Accueil » Brèves » Le Petit Prince de la trompette ne brillera plus au milieu des étoiles
Roy Hargrove, sur la scène de jazz en Tête en 2017 / Photo DR
Brèves Culture

Le Petit Prince de la trompette ne brillera plus au milieu des étoiles

Le trompettiste américain Roy Hargrove vient de mourir à l’âge de 49 ans.
Clermont vivait avec Roy une véritable histoire d’amitié depuis ce fameux soir de 1991 durant lequel il avait proposé après sa propre prestation, de jouer deux heures de plus sur la scène de Jazz en Tête alors que Brandford Marsalis perdu sur l’autoroute se faisait attendre. Ce concert, de fait exceptionnel, était l’un de ses premiers en Europe. Le directeur artistique du Festival, Xavier Felgeyrolles ne s’était pas trompé en invitant ce « gamin prometteur » qui débutait alors une carrière qui allait se révéler digne des Géants du jazz.
Roy était fidèle à Jazz en Tête. Il était revenu en 1994 avec son quintet, en 1997 avec son big band cubain, en 2003 avec la formation hip hop RH Factor, en 2010 avec son quintet et l’an passé toujours en quintet pour fêter la 30ème édition du Festival. A chaque passage, le trompettiste montrait une nouvelle facette artistique moderne et parfois éloignée du bop qu’il n’avait cependant jamais délaissé.

Mais comme souvent avec les grands artistes, Roy s’est laissé embarquer par des sirènes lui promettant une vie meilleure et une créativité accrue. Alcool et drogues sont entrés dans sa vie avec un niveau de consommation déraisonnable. L’an dernier lors de son passage clermontois, la faille jusqu’alors contenue était apparue clairement sur scène. Le son de la trompette était toujours là mais l’homme habillé d’un rose flamboyant semblait fatigué et plus vraiment en mesure de tenir le haut du pavé plus d’une heure.

Le cœur du Petit Prince de la trompette l’a lâché en ce début novembre, laissant dans une grande tristesse tous ceux qui l’adulaient. Il est entré directement au Panthéon des jazzmen, trop jeune, comme tant avant lui. Les brillantes carrières sont souvent émaillée de disparitions prématurées, cela entretient les légendes mais révèle souvent un envers du décor nettement plus sombre que le plein feu sur scène.

À propos de l'auteur

Olivier Perrot

Olivier Perrot

Pionnier de la Radio Libre en 1981, Olivier Perrot a été animateur et journaliste notamment sur le réseau Europe 2 avant de devenir responsable communication et événements à la Fnac. Président de Kanti sas, spécialisée dans la communication culturelle, il a décidé de se réinvestir dans l'univers des médias en participant à la création de 7jours à Clermont.

Commenter

Cliquez ici pour commenter

Sponsorisé

Les infos dans votre boite