Accueil » Culture » Le monde selon Dominique A
Dominique A / Photo Jérôme Bonnet
Dominique A / Photo Jérôme Bonnet
Culture Mardi

Le monde selon Dominique A

Chanteur, écrivain et poète, Dominique A est à Clermont en ce 10 janvier. Après avoir dédicacé son premier recueil de poésie à la Librairie Les Volcans, il traversera le boulevard Mitterrand pour se rendre à la Comédie où il donnera un concert en partenariat avec la Coopérative de Mai.

Le premier album de Dominique A, La Fossette est sorti il y a déjà 30 ans. Enregistré dans la chambre nantaise du chanteur sur un magnétophone quatre pistes à cassette, il fut très bien accueillis par une presse particulièrement attentive au renouvellement de la scène française. Bernard Lenoir de France Inter, Arnaud Viviant de Libération et la rédaction des Inrocks s’étaient entichés du jeune chanteur de 23 ans, mettant en lumière cet album qui marquait un tournant dans l’histoire de la chanson française. L’univers de Dominique A était constitué à l’époque de thèmes intimistes et assez noirs, d’une forme de tristesses provoquée par des sentiments amoureux insatisfaits. Son écriture, très sobre, était portée par une mise en musique minimaliste. Comme si tout avait été trop rapide dans son début de carrière, Dominique A est resté par la suite à l’abris de cette lumière imposée, se prêtant épisodiquement et parfois à contre-cœur aux séances de promotion voulues par l’industrie du disque. Certains Clermontois se rappellent un passage au Forum de la Fnac où il avait clairement exprimé qu’il n’aimait pas du tout se prêter au jeu des showcases et répondre aux questions des animateurs… ambiance !

Préoccupations contemporaines

Aujourd’hui, c’est une évidence, Dominique A a changé le rock français, à sa façon. Il est resté discret, a obtenu des Victoires, écrit pour des « stars », comme Bashung ou Daho. Trente ans et quatorze albums au compteur, son influence n’a cessé de s’étendre, surement, mais sans faire de bruit. L’artiste trace sa propre route et continue d’influencer celle des autres, avec sa voix fluette et ses textes rédigés à l’encre, encre noire bien entendue. Son dernier album, Le Monde Réel  montre un élargissement de la capsule A, comme si les préoccupations contemporaines avaient dépassé ses préoccupations personnelles. On sent le chanteur inquiet face à un monde qui ne se développe pas durablement, bien au contraire. Il est question d’apocalypse, de la nature mise à mal, d’une urgence à agir qui n’est pas assimilée.

Dominique A, poète

Auteur, compositeur, interprète, écrivain, mais aussi poète, Dominique A a récemment publié son premier recueil de poésie aux éditions l’Iconoclaste, collection Iconopop dont l’une des éditrices n’est autre que Cécile Coulon. Le Présent impossible publié sous son nom complet, Dominique Ané, et illustré par de bédéiste Edmond Baudoin, est composé de textes inédits et forment  « un recueil d’une précision clinique, mordant et ironique ».  L’artiste poursuit l’exploration de ses thèmes de prédilection, « dans une dimension plus personnelle, puisant son inspiration dans ses déambulations urbaines, ses souvenirs d’enfance, sa condition d’artiste et sa vision du monde contemporain ».

Dominique A,  à Clermont, mardi 10 janvier 2023:  dédicaces à 18h00 à la Librairie Les Volcans, concert, en partenariat avec La Coopérative de Mai, à La Comédie à 20h30. (spectacle complet, liste d’attente ouverte)

À propos de l'auteur

Olivier Perrot

Pionnier de la Radio Libre en 1981, Olivier Perrot a été animateur et journaliste notamment sur le réseau Europe 2 avant de devenir responsable communication et événements à la Fnac. Président de Kanti sas, spécialisée dans la communication culturelle, il a décidé de se réinvestir dans l'univers des médias en participant à la création de 7jours à Clermont.

Commenter

Cliquez ici pour commenter

Sponsorisé

Les infos dans votre boite