Accueil » Actualités » Le kiosque à journaux de la Place de Jaude va fermer
Le kiosque de la Place de Jaude dépourvu des quotidiens nationaux.
Les derniers jours du kiosque à journaux- photo Patrick Bossin.
Actualités Vie publique

Le kiosque à journaux de la Place de Jaude va fermer

Dans deux semaines, le seul kiosque à journaux clermontois fermera son store métallique. Une mauvaise nouvelle pour les lecteurs et pour la démocratie, en général...

Il est l’héritier de la fermeture de la Maison de la presse clermontoise. Depuis, le kiosque à journaux, situé à la croisée de Jaude et de la rue du 11 Novembre, maintient, contre vents et marées, la présence de la presse quotidienne, hebdomadaire et des magazines à l’épicentre de la ville. Une présence d’autant plus utile que le commerce est ouvert le dimanche matin quand la très grande partie des tabacs-points presse sont aux abonnés absents.

La fin de l’histoire

Hélas, le kiosque à journaux, à son tour, va fermer et cela, dès le 5 septembre. Les Clermontois ne s’y bousculent pas, le long confinement n’a rien arrangé, pas plus que le conflit chez Presstalis qui a privé les lecteurs de leurs journaux pendant plusieurs semaines. Des coups qui ont fait mal… C’en était un peu trop pour les gérants qui ont décidé de jeter l’éponge. Le rendez-vous qu’ils ont eu avec la municipalité n’a débouché sur aucune solution. C’est donc l’ultime page, la fin de l’histoire, au grand dam de la clientèle. « Quand un kiosque à journaux ferme, c’est un pan de la démocratie qui disparaît » estime le journaliste et écrivain Eric Fottorino dans un entretien accordé à L’Express. En France, la presse écrite-papier ne se porte pas bien et le constat prend toute sa dimension à Clermont, déjà privée de maison de la presse et bientôt orpheline de son seul et unique kiosque…

 

À propos de l'auteur

Avatar

7 Jours à Clermont

La rédaction de 7 Jours à Clermont est composée de journalistes professionnels locaux. 7 Jours à Clermont, média web entièrement indépendant, a la volonté de mettre en exergue l’activité et les événements marquants des 7 jours à venir dans la métropole clermontoise.

1 Commentaire

Cliquez ici pour commenter

  • “Le rendez-vous qu’ils ont eu avec la municipalité n’a débouché sur aucune solution” : j’avoue ne pas comprendre. A l’époque où La Librairie des Volcans devait fermer, le Maire a soutenu l’action de la SCOP actuelle pour l’aspect culturel, etc…
    Pour le kiosque à journaux, c’est quand même bizarre qu’aucune alternative n’ait pu être envisagée. Est-ce que la rente demandée était bien trop importante, comme l’a été par le passé les loyers du marché Saint Pierre ?
    Moi je pense que les gérants n’ont accès aux réseaux d’affaires qui leur permettraient de faire un peu plus de lobbying et donc sauver leur activité.
    Ont-ils approché lq CCI ? Je croyais que le Président Claude Barbin faisait état d’aides de la Région pour les commerces en difficultés. Que font les services du Directeur Général Guy-François Janot ?
    Il serait peut-être temps de prouver que les actions ont plus de poids que les mots, non ?…

Sponsorisé

Les infos dans votre boite