Accueil » Vie publique » Le GEM, Groupe d’Entraide Mutuelle Des Dômes désormais installée à Saint-Jacques
Adhérents au GEMen train de jouer /Photo Patrick Foulhoux
Adhérents au GEMen train de jouer /Photo Patrick Foulhoux
Vie publique

Le GEM, Groupe d’Entraide Mutuelle Des Dômes désormais installée à Saint-Jacques

L’antenne du GEM des Dômes installée auparavant à Beaumont, a récemment emménagé au 38 rue des Liondards dans le quartier Saint-Jacques. Présentation de la structure socio-associative avec Virginie Debouit, animatrice.
Angélique Voisin, coordinatrice des GEM des Dômes / Photo Patrick Foulhoux
Angélique Voisin, coordinatrice des GEM des Dômes / Photo Patrick Foulhoux

Le GEM des Dômes comporte trois antennes, Issoire, Cournon et Clermont, toutes trois coordonnées par Angélique Voisin. La structure a pour fonction d’accueillir des personnes en souffrance ou en difficulté psychique avec des problématiques sociales tel l’isolement. “Ça peut aller de personnes en dépression, d’autres qui ont des problèmes de conduites addictives comme l’alcool par exemple ou qui ont des troubles psy” précise Virginie Debouit, éducatrice spécialisée intervenant en qualité d’animatrice socio-éducative avec sa collègue Laura Bernaud au sein du GEM Clermont. Les personnes bénéficiant des services de la structure sont généralement adressées par des professionnels de santé. “Mais certaines viennent parce qu’elles ont entendu parler de nous, juste par le bouche à oreille. Depuis qu’on est à Saint-Jacques, l’effet de quartier fonctionne formidablement. C’est une découverte pour nous.” Après une période d’essai de trois mois, le GEM propose aux personnes d’adhérer à l’association pour la somme de 12 € à l’année. L’association est financée par l’Agence Régionale de Santé (ARS), elle compte actuellement quelques 70 adhérents bénéficiaires.

Espace refuge

Les activités proposées par l’association sont variées : “Des activités culturelles : ciné, expo, concert, des activités manuelles artistiques : calligraphie, dessin, aquarelle… On prend en compte les envies de chacun. Ça change souvent, mais on a des activités récurrentes comme la calligraphie. On propose des balades. On va au restaurant une fois par mois. On va à la piscine. Ce sont des activités qui permettent de créer du lien, de se changer les idées, de passer des bons moments tout simplement. Le GEM est un espace refuge pour nos adhérents. Notre mission est de veiller au bon fonctionnement du groupe et à l’intendance, à l’organisationnel, mais c’est avant tout l’association des adhérents. Ils élisent leur bureau. Dans l’absolu, un GEM devrait pouvoir être autogéré par ses adhérents, sans animatrice. Les personnes viennent au GEM quand elles veulent, elles restent le temps qu’elles veulent, 10 minutes si elles le souhaitent ou la journée complète. Elles adaptent leur planning à notre planning d’activités. Le jour où on propose bowling par exemple et que la personne n’a pas envie d’y aller, elle peut quand même venir à l’antenne, elle sera accueillie pour pratiquer l’activité de son choix. Toute la salle et le matériel sont mis à disposition. En salle, il faut qu’ils soient autonomes. Nous proposons et nous accompagnons, mais l’idée est qu’ils se servent eux-mêmes du matériel” explique Virginie Debouit. Le GEM dispose également d’un minibus 8 places, ce qui lui confère une réelle autonomie en terme de mobilité.

Installation à Saint-Jacques

Installer le GEM Clermont à Saint-Jacques a été une divine surprise pour Virginie Debouit : “On n’était pas loin avant, à Beaumont. Là, on a vraiment l’impression d’appartenir au quartier. On découvre. On est très bien situés. On est vite à la campagne ou à Aydat, vite en ville avec le tram. C’est chouette ce qui se passe ici. Les gens sont venus à nous.”

Le GEM Clermont organise une après-midi portes ouvertes ce jeudi 14 octobre, de 14 h à 17 h 30.

À propos de l'auteur

Patrick Foulhoux

Journaliste et grand amateur de musique rock, Patrick Foulhoux a collaboré pendant de nombreuses années avec des magazines consacrés à la musique (Rollling Stone, Rock Sound, X-Rock...) et des titres de la presse de territoire. Sa passion pour le Rock l'a conduit à devenir directeur artistique de labels, tourneur, manager, organisateur de festival et écrivain.

Commenter

Cliquez ici pour commenter

Sponsorisé

Les infos dans votre boite