Accueil » Actualités » La Frane au chevet de la nature
La question de l'eau : une des priorités de la Frane.
Actualités Environnement

La Frane au chevet de la nature

Si elle a changé de statut, la Frane, union d'associations environnementalistes, n'en poursuit pas moins ces combats. L'eau et la biodiversité représentent deux de ses sujets prioritaires.

Si elle a changé de statut pour devenir une union d’associations, à la suite du redécoupage des régions, la Frane n’en demeure pas moins active, déterminée et rigoureuse sur le terrain de l’environnement des départements de l’ex-Auvergne. « Nous pensons que, lorsque c’est possible, les choses doivent se traiter en amont. Et nous nous appuyons, pour nos combats, sur les compétences d’experts scientifiques » souligne Marc Saumureau, le président de la Frane, qui porte également le nom d’ « Union des protecteurs de l’environnement naturalistes, environnementalistes, scientifiques qui étudient et protègent la nature en Auvergne et ses territoires limitrophes ». Un libellé certes explicite mais un peu long, tout de même. Reconnue pour son sérieux, l’union d’associations évite le jusqu’au boutisme. Ce qui lui permet d’être présente dans un certain nombre de structures, comme le Conseil Economique et Social, et de peser parfois auprès des pouvoirs publics. « Il nous arrive toutefois d’aller au conflit  lorsque c’est nécessaire » ajoute le président.

Les eaux de Volvic sous observation

L’eau et la biodiversité sont les deux chevaux de bataille actuels de la Frane qui réunit huit associations locales. L’eau ? “Nous sommes vent debout contre les propositions simplistes de certaines personnes provenant du monde agricole. Leur volonté est de stocker l’eau, de la garder sur place à partir de barrages collinaires. Or, ça n’est pas une solution durable. Les solutions naturelles existent, par exemple restaurer des zones humides, conserver les haies, planter des arbres. La nature fait très bien les choses, elle permet de  stocker l’eau dans les sols” estime Marc Saumureau. Parmi les sujets “chauds” à l’ordre du jour : celui des eaux de Volvic ne devrait pas tarder à refaire parler de lui. Avec l’association PREVA, la Frane mène un certain nombre d’études sur la source, soupçonnant une exploitation abusive de la part du groupe Danone. “De moins en moins d’eau sort du bassin et elle est toujours exploitée de la même manière. On se demande si le prélèvement n’est pas trop important tandis que les nappes phréatiques sont à la baisse” s’interroge le président de la Frane qui, dans ce dossier aussi, entend s’appuyer sur des expertises scientifiques.

Du côté de la biodiversité

Trop souvent ignorée et malmenée par les politiques publiques, la biodiversité reste une priorité aux yeux de la Frane. Dans la nuit du 23 et 24 octobre, elle organisera ainsi “une chasse à la pollution lumineuse”, un mal moderne qui, selon elle, n’a rien d’anecdotique. “La moitié de la vie terrestre se passe la nuit. Il existe autant d’espèces nocturnes que diurnes et toute cette lumière qu’on envoie bouleverse le cycle de la vie. En la matière, nous sommes raisonnables. Nous demandons seulement l’application des textes de loi qui ont déjà été votés. Or, ils sont rarement respectés” indique-t-on au sein de l’union d’associations. Une structure où l’on affiche clairement sa déception vis à vis de l’action du gouvernement en matière environnementale. “Beaucoup de promesses ont été faites. Or nous nous rendons compte que les décisions prises vont à l’inverse de celles-ci. Le revirement récent sur la question des néonicotinoïdes constitue évidemment le pompon” souligne Marc Saumureau. La nature risque bien d’avoir longtemps besoin de ses défenseurs.

 

À propos de l'auteur

Marc François

Marc François

A débuté le métier de journaliste parallèlement sur une radio libre et en presse écrite dans les années 80. Correspondant de plusieurs médias nationaux, rédacteur en chef de l’hebdomadaire Info Magazine (Clermont, Limoges, Allier) pendant 9 ans, il a présidé le Club de la Presse Clermont-Auvergne entre 2009 et 2013. Il est l’initiateur de 7 Jours à Clermont.

Commenter

Cliquez ici pour commenter

Sponsorisé

Les infos dans votre boite