Accueil » Culture » La danse pour exprimer le deuil
Photo Héloïse Faure.
Actualités Culture Mercredi

La danse pour exprimer le deuil

Inspirés par une tradition venue du nord de la Grèce, les chorégraphes Rosalba Torres Guerrero et Koen Augustijnen proposent "Lamenta", un spectacle fort en émotions.

Dans l’ensemble de la Grèce, le terme miroloï, qui signifie littéralement « discours sur le destin », évoque les lamentations des femmes à l’occasion des rituels funéraires. Dans le nord du pays, dans la région montagneuse de l’Epire, il désigne aussi des lamentations instrumentales ou des chants, que l’on retrouve lors de funérailles ou de fêtes patronales avec toujours en filigrane, le drame du départ.

Une émotion physique

Imprégnés par ces atmosphères profondes, marqués par la puissance de ces élégies ancestrales , qu’ils comparent à la musique blues, les chorégraphes Rosalba Torres Guerrero et Koen Augustijnen cherchent à traduire ces expressions d’états émotionnels dans une danse physique et incarnée. Forts de ces rituels, les chorégraphes ont rassemblé un groupe de neuf danseurs grecs de haut niveau, aux techniques diverses, pour faire dialoguer la danse traditionnelle avec les codes contemporains et délivrer une œuvre interculturelle d’aujourd’hui. Lamenta, à sa façon, porte un regard sur les différents états traversés quand survient la perte.

Mercredi 30 juin, jeudi 1er juillet à 20h30 à la Comédie de Clermont, Salle de l’Horizon. Plus d’infos sur www.lacomediedeclermont.com

 

À propos de l'auteur

7 Jours à Clermont

La rédaction de 7 Jours à Clermont est composée de journalistes professionnels locaux. 7 Jours à Clermont, média web entièrement indépendant, a la volonté de mettre en exergue l’activité et les événements marquants des 7 jours à venir dans la métropole clermontoise.

Commenter

Cliquez ici pour commenter

Sponsorisé

Les infos dans votre boite