Accueil » Sports » Football gaélique : un petit goût d’Irlande à Clermont
Un sport complet mais accessible à tous. Photo Agence 89
Sports Week-End

Football gaélique : un petit goût d’Irlande à Clermont

C’est un sport Irlandais, créé en 1880 et encore peu connu en France: le football gaélique est un mix entre football, rugby et handball. A Clermont, un club tente de faire connaitre la discipline au plus grand nombre.

Dans l’enceinte du complexe sportif Leclanché de Clermont-nord, plusieurs terrains de sports sont mitoyens. Sur la droite des rugbymen, sur la gauche des footballeurs. Mais un peu plus loin, une cinquantaine de joueurs, hommes et femmes, pratiquent le football gaélique. Leurs mouvements singuliers attirent rapidement l’œil des badauds, en quête de découverte de cette drôle de discipline…

Le football gaélique pratique à Clermont depuis 11 ans

C.Besseyre, président du club clermontois.

Président du Clermont Gaélic Football Club, Cyril Besseyre a découvert cette discipline un peu par hasard : « Depuis 11 ans, on pratique le football gaélique dans ce club créé par Nicolas Chatain. J’ai connu ce sport par l’intermédiaire d’un ami d’enfance, qui l’avait lui-même découvert en Irlande. Je vivais à l’époque à Rennes, où il y avait un club et j’ai eu envie de contribuer au développement de ce sport en France. Depuis cette année je suis président du club clermontois où je joue depuis trois ans, après avoir eu l’occasion de créer d’autres structures en France. » le club compte aujourd’hui une soixantaine de licenciés, dont une vingtaine de joueuses : « On s’entraîne deux fois par semaine. La saison s’étend entre février et juin et peut générer quelques longs déplacements, plutôt sympa pour tisser des liens entre nous tous dans le cadre des tournois. » Si l’entrainement du jour réunit sur un même terrain des hommes et des femmes, les tournois se déroulent par équipe de même sexe. Aujourd’hui, la discipline est pratiquée un peu partout en France, sous forme de tournois réunissant les meilleures équipes de l’hexagone. « Nous accueillerons notre tournoi annuel fin mars. C’est toujours un moment convivial et, sur le plan sportif, on prend autant de plaisir dans performance que dans la volonté de faire découvrir ce sport au plus grand nombre »  souligne Cyril Besseyre.

Un but qui vaut trois points, une « pénalité » un seul !

Photo Agence 89.

Pour appréhender la philosophie du football gaélique, le président du club clermontois nous livre quelques clés : « C’est un peu une sorte de foot-handball pratiqué sur un terrain de rugby. En Irlande, on joue sur des terrains totalement dédiés à la discipline, de 150 mètres de long, avec une cage de football placé entre des poteaux de rugby. Un ballon passé entre les perches rapporte un point, un but trois et on joue deux périodes de 30 minutes. » Ainsi, à l’inverse du football où le but vaut un point et du rugby, où une pénalité rapporte trois points, le football gaélique demande une vraie stratégie pour faire la différence sur son adversaire : « On peut évoluer à la main comme au pied avec un ballon de forme ronde. Le joueur dispose d’une grande liberté de mouvement sur le terrain autour d’une logique d’évitement. C’est donc un sport qui est très facilement accessible à tous et, en une séance, on comprend les règles et on maîtrise les premières subtilités de ce jeu. »Le foot gaélique est l’un des quatre sports purement irlandais avec le hurling (pratiqué avec une crosse), ou son équivalent féminin le camogie et le handball gaélique (pratiqué sur un terrain de squash).

Toujours en quête de découverte et de partage, Cyril Besseyre a la volonté de développer et faire découvrir ces autres disciplines, afin de populariser leur pratique dans notre région.

Le Clermont Gaélic Football Club propose de découvrir le football gaélique les mercredi et vendredi soir au stade Leclanché de Clermont-Ferrand. Pour plus d’informations, une page facebook est dédiée au club.

 

À propos de l'auteur

Julien 0ury

Julien 0ury

Journaliste-commentateur sportif dans des médias nationaux comme Eurosport, Sud Radio ou encore Rugbyrama.fr, c'est un ancien sportif qui a choisi de vivre sa passion jusqu'au bout. Amoureux de sa région, il a la volonté de présenter le sport à travers ses émotions. Diplômé de l'école de journalisme de proximité de Vichy, il souhaite mettre en avant la qualité du travail des clubs sportifs locaux afin de faire connaitre les hommes et femmes qui se battent pour faire perdurer l'activité sportive pour tous.

Commenter

Cliquez ici pour commenter

Sponsorisé

Les infos dans votre boite