Accueil » Culture » Fabienne Cinquin enchante le Musée Mandet
Parades (2017)- encre de chine et collage / Fabienne Cinquin.
Culture

Fabienne Cinquin enchante le Musée Mandet

Le musée riomois a donné carte blanche à l'illustratrice. Alors, celle-ci a "revisité" les collections du musée avec un mélange de fantaisie et de mystère.
Bonnes fées (2016)- encre de chine et collage / Fabienne Cinquin.

Une revisite ou peut-être une réécriture. Une démarche artistique originale, aussi. Le Musée Francisque- Mandet de Riom a demandé à l’illustratrice clermontoise Fabienne Cinquin de réinterpréter, à sa façon, les œuvres qui font la fierté du musée et de rendre ainsi hommage aux collections. Dès lors, vont se croiser les personnages qui n’auraient jamais du se rencontrer lors de scènes fantasques et improbables pour une « invitation à la contemplation illustrée et romancée ».

Suggestions

Encre de chine et colorée, aquarelle, collage, crayon de couleur : la variation des techniques utilisées par Fabienne Cinquin démontre la liberté dans sa création où les seules limites se bornent à celles de l’imagination. Une imagination foisonnante. « J’ai un goût certain pour l’étrange, le surréalisme, le mystère, les métamorphoses, les monstres… Je suggère certainement plus que je ne donne de réponses » souligne l’illustratrice à qui le musée riomois a donné carte blanche pour cette exposition. Ce dont elle a pleinement profité.

Fabienne Cinquin.

Ouvrir des tiroirs

Des éléments remarquables des collections sont ainsi « réinventés ». Tels Le défilé des gueux d’Alphonse Cornet ou Psyché d’Amaury Duval. Les salons du XVIIIe siècle et les figurations des collections des céramiques sont aussi traités avec humour et fantaisie. « J’aime quand une illustratrice ouvre les tiroirs multiples d’une histoire et laisse au lecteur sa place, suscite sa capacité à interpréter des images, à se poser des questions et à provoquer une sorte d’émerveillement » souligne l’artiste. Afin de mieux plonger dans l’univers propre à Fabienne Cinquin, l’exposition présente également une sélection d’albums originaux pour petits et grands, et, notamment, une série de collages/dessins inspirés des contes de Charles Perrault, des Aventures d’Alice au pays des merveilles de Lewis Carroll et des Aventures de Pinocchio de Carlo Collodi.

Des visites commentées et des propositions d’ateliers agrémenteront le cours de cette exposition aussi singulière que captivante.

Exposition “Muses et merveilles”, du 17 octobre au 25 avril, au Musée Mandet,14 rue de l’Hôtel de ville à Riom; www.musees-riom.com 

Etats de chaises (2019)- encre de chine et collage / Fabienne Cinquin.

À propos de l'auteur

Avatar

7 Jours à Clermont

La rédaction de 7 Jours à Clermont est composée de journalistes professionnels locaux. 7 Jours à Clermont, média web entièrement indépendant, a la volonté de mettre en exergue l’activité et les événements marquants des 7 jours à venir dans la métropole clermontoise.

Commenter

Cliquez ici pour commenter

Sponsorisé

Les infos dans votre boite