Accueil » Culture » Dick Annegarn, de Bruxelles à Twist
Culture Mardi

Dick Annegarn, de Bruxelles à Twist

Le chanteur néérlandais est d'humeur légère et "matinale". Twist, son dernier album, en témoigne. A voir et écouter au Sémaphore à Cébazat.

Sa chanson Bruxelles est encore dans ma tête. Parfois, souvent. “Bruxelles, attends moi j’arrive, bientôt je prends la dérive…”

Exigeant et original

Dick Annegarn a poursuivi sa carrière, exigeante, originale. Un chemin d’artiste sans concession qui sait où il ne veut pas aller… S’il chantait Bruxelles, c’est sans doute que ce chanteur néerlandais aime la langue française. Un peu, beaucoup, peut-être énormément. Aujourd’hui, il réapparaît  avec Twist, un album qui mélange subtilement gravité et légèreté, avec cet air de ne pas y toucher. Allègre, festif, gourmand, Twist apparaît comme un album radieux. « C’est un disque du matin », aime-t-il à dire. Le matin pour l’élan, le souffle, l’envie, le grand « allons-y » de la joie. Car Twist ne se cache pas d’avoir voulu dire autre chose que ce que soufflent les vents du moment. Ses nouvelles chansons ont l’humeur fringante. Même quand il évoque une noirceur, les pieds bougent et le corps vibre. C’est une affaire de pulsion, de pulsion de vie.

Un bonheur qui se chante

Certains vous diront « la vie continue » avec un sourire malheureux. Dick Annegarn, quant à lui, fait continuer la vie. Il sait la valeur du plaisir, de l’ivresse, des matins. Quand il parle de cultiver son jardin, ce n’est pas en égoïste derrière une haute haie, mais parce que la paix se construit par la culture, parce que la terreur vise d’abord tout ce qui fait le sel de l’existence. Alors il a cultivé une douzaine de chansons qui sentent le soleil et le partage. Oui, il a choisi de répondre par la pop, par le sourire, par l’envie primale d’un bonheur qui se chante. Il confesse avoir été bouleversé par le « Vous n’aurez pas ma haine » d’Antoine Leiris après le 13 novembre. Dick Annegarn, à son tour, apporte une réponse, sa réponse. Elle prend la forme de Twist, l’album le plus souriant de sa carrière. Et à 65 ans, plus de quatre décennies après ses débuts sur scène,  l’artiste vient encore à la rencontre du public pour partager des impressions, des émotions, un feeling.

 

Mardi 27 février à 20h30 au Sémaphore à Cébazat.

www.semaphore.cebazat

À propos de l'auteur

Avatar

7 Jours à Clermont

La rédaction de 7 Jours à Clermont est composée de journalistes professionnels locaux. 7 Jours à Clermont, média web entièrement indépendant, a la volonté de mettre en exergue l’activité et les événements marquants des 7 jours à venir dans la métropole clermontoise.

Commenter

Cliquez ici pour commenter

Sponsorisé

Les infos dans votre boite