Accueil » Culture » De l’âme russe aux méandres de la passion amoureuse
Photo Michel Corbou.
Culture Mardi

De l’âme russe aux méandres de la passion amoureuse

"Un mois à la campagne" est la plus célèbre pièce d'Ivan Tourgeniev. Alain Françon met en scène ce chef d'oeuvre de la littérature russe avec force et simplicité.

Natalia Petrovna s’ennuie fermement. Elle aspire à vivre une passion amoureuse qui la dégagerait de la morosité de sa vie d’épouse, avec son quotidien pesant, ses conventions, sa monotonie. Elle est l’héroïne bovaryenne d’ Un mois à la campagne, la célèbre pièce d’Ivan Tourgueniev, écrite en 1850. Une pièce qui “repose sur les méandres les plus subtils de l’expérience amoureuse” estimait le metteur en scène, comédien et professeur d’art dramatique russe Constantin Stanislavski. A l’époque de sa publication, Un mois à la campagne fut censurée et Stanislavski, justement, lui donna ses lettres de noblesses en créant la pièce au Théâtre Artistique de Moscou en 1909. Une consécration posthume pour Tourgueniev.

Pourtant, au bout de l’été…

Photo Michel Corbou.

La paisible vie des Islaïev devient le théâtre d’une inhabituelle agitation. La présence de Beliaev, un étudiant moscovite engagé comme précepteur est le déclencheur de ce phénomène troublant. La vitalité de l’étudiant contraste avec les mondanités et la rigidité de la famille Islaïev.  La comédie en cinq actes explore les conduites amoureuses, décrit les sentiments, les comportements, les nuances, les frustrations, l’attirance physique. Elle annonce aussi, à sa façon, le déclin inexorable de l’aristocratie… Pourtant Tourgueniev se refuse à céder au mélodrame. A la fin de la représentation, au bout de l’été, le conflit disparaît, comme si de rien n’avait été…

Les Nuages de neige

Alain Françon, qui fut directeur du Centre dramatique national de Lyon puis du Centre dramatique national de Savoie et du Théâtre National de la Colline, a créé en 2011 le Théâtre des Nuages de Neige à Paris. Metteur en scène, acteur, pédagogue, il aime, à travers les textes dramatiques, traquer les contradictions de la condition humaine. Après avoir mis en scène Les Trois sœurs de Tchekhov, il s’empare de la pièce de Tourgueniev, s’appuyant sur une traduction de Michel Vinaver.  Il réunit Anouk Grinberg, Jean-Claude Bolle-Reddat, Laurence Côte, Catherine Ferran, Philippe Fretun, India Hair dans une mise en scène exigeante, simple et imparable.

Mardi 27 et mercredi 28 février à 20h30 à la Maison de la Culture de Clermont, salle Jean-Cocteau.

Informations: lacomediedeclermont.com

 

 

À propos de l'auteur

Avatar

7 Jours à Clermont

La rédaction de 7 Jours à Clermont est composée de journalistes professionnels locaux. 7 Jours à Clermont, média web entièrement indépendant, a la volonté de mettre en exergue l’activité et les événements marquants des 7 jours à venir dans la métropole clermontoise.

Commenter

Cliquez ici pour commenter

Sponsorisé

Les infos dans votre boite