Accueil » Culture » Des Trans’urbaines tout feu tout flamme
"Queen Blood", le 30 octobre à la Maison de la Culture- photo Lejolivet.
Culture

Des Trans’urbaines tout feu tout flamme

Le festival des Trans'Urbaines va se dérouler jusqu'au 31 octobre. Après un premier rendez-vous donné sur la Place de Jaude samedi dernier, le programme s'annonce copieux et intense.

C’est parti pour les Transurbaines 2019 avec la traditionnelle Steet Party, Place de Jaude, préambule à deux semaines de programmation intense autour des cultures urbaines sur le territoire clermontois. Organisé par l’association Prémudanse depuis maintenant deux décennies, le festival se décline dorénavant tout au long de l’année mais conserve ce temps fort automnal au sein duquel se bousculent les événements : danse sous toutes ses formes, DJing, graffiti et de nombreux ateliers.

La compagnie Chriki’Z associée

«Depuis le début, l’équipe a l’ambition de faire découvrir le mouvement hip hop à l’ensemble du Puy-de-Dôme.  Et nous voulons axer davantage une partie de notre activité sur la création » soulignent les organisateurs. Dans ce but, et pour la première fois en 2019, Prémadanse s’est associée à une compagnie de danse reconnue dans le milieu de la danse hip hop. La compagnie Chriki’Z a ainsi été choisie notamment pour son ouverture. Elle n’hésite pas, en effet, lors de ses créations, à se nourrir de rencontres avec des esthétiques et des styles différents, allant au-delà des codes traditionnels du hip hop. La présence de la compagnie, tout au long de cette année, a permis de se tourner vers de nouveaux publics et de créer des rendez-vous artistiques et pédagogiques inédits. Ce qui est aussi la vocation des Trans’Urbaines.

Un peu partout dans la ville

Direction la Coopérative de Mai, dimanche 20 octobre (14h) pour la Battle All Styles Trans’Urbaines. L’occasion sera donnée aux danseurs de se transcender, par équipes ou en solo, avec la participation de DJ Tajmahal. Le programme se poursuivra, mardi 22 (20h30) avec la programmation, à Fotomat, du documentaire Martha et Niki réalisée par Tara Mkaandowine Martens. Il conte les performances et les secrets de deux danseuses hip hop suédoises Martha Nabwire et Niki Tsappos. Le lendemain, les enfants seront à l’honneur à la Maison du Peuple (14h). Ils s’initieront aux disciplines de la culture urbaine telles calligraphie graffiti, customisation pour « pimper » ou encore danse hip hop. Les jeudi 24 (18h30) et 25 (20h30), le festival se déplacera à l’Espace Nelson-Mandela pour la présentation des créations des danseurs de l’atelier Pas à Pas et celles des danseurs professionnels d’aRcanes.

L’IniZio par la cie Chriki’z- photo Gilles Aguilar.

Expressions diverses

Décidément très riche, le calendrier continuera de s’égrainer: avec un spectacle de la compagnie Chriki’Z, véritable fresque vivante sur des sonorités allant du classique à l’électro en passant, évidemment par le hip hop. Il sera présenté samedi 26 octobre à 20h30 à la Cour des Trois Coquins. Et pour se remettre de ces émotions, le lendemain, un training libre, aux sonx de DJ clermontois se déroulera dès 15h à la Maison du Peuple. La journée du 29 octobre sera intense: à 17h à la Maison de la Culture, quatre compagnies clermontoises présenteront leurs créations ou leurs projets. Et à 20h à l’Opéra Théâtre, ce sera le tour de trois jeunes compagnies repérées par les professionnels d’investir la scène. Coup double également, le lendemain, à 19h avec l’atelier aRcanes à la Maison de la Culture puis le spectacle Queen Blood (20h30), proposé  par le collectif FAIR-E/ et le Centre Chorégraphique National de Rennes et de Bretagne, véritable ode à la féminité.

Bouquet final

« Viens tel que tu es » par Olivier Lefrançois et la cie L’Espace des sens.

Enfin, viendra le dernier jour. Les ultimes rendez-vous se dérouleront le 31 octobre à la Maison de la Culture (14h30) où le chorégraphe Olivier Lefrançois retracera l’évolution des danses hip hop avant le bouquet final et une soirée de clôture (20h30) au cours de laquelle tous les danseurs pourront s’exprimer. En parallèle, et tout au long des Trans’urbaines, auront lieu de nombreux ateliers de danse hip hop, graffiti, Djing, collage urbain ou encore des conférences, des impromptus ou parcours street art. Bref, les amateurs de cultures urbaines vont s’en donner à cœur joie…

Retrouver le programme sur www.transurbaines.com/programmation-2019

À propos de l'auteur

Avatar

7 Jours à Clermont

La rédaction de 7 Jours à Clermont est composée de journalistes professionnels locaux. 7 Jours à Clermont, média web entièrement indépendant, a la volonté de mettre en exergue l’activité et les événements marquants des 7 jours à venir dans la métropole clermontoise.

Commenter

Cliquez ici pour commenter

Sponsorisé

Les infos dans votre boite