Accueil » Économie » Commerces de proximité et artisans réfléchissent à l’après-crise
La rue du Port. une image qui date, évidemment, d'avant la crise.
Économie

Commerces de proximité et artisans réfléchissent à l’après-crise

Présidente de l'association "Espace Delille", Françoise Pinel a créé un groupe Facebook afin d'envisager les lendemains de la crise pour un secteur sévèrement frappé.

Une ville à l’arrêt, une économie en panne. Et pas mal de questions sur l’après-crise… Parmi les secteurs les plus touchés lors de la séquence actuelle, le commerce, celui de proximité en particulier, et l’artisanat. « Dans nos professions, il y a eu d’abord une phase de panique, engendrée par une situation inédite. Puis, nous sommes passés à l’épisode des aides administratives et des différentes déclarations souvent complexes. Tout cela, en essayant de préserver notre propre santé. Aujourd’hui, il apparaît nécessaire de réfléchir aux lendemains, à l’après-crise. Il est évident qu’il va nous falloir être constructif, efficace. Et cela passera peut-être par un certain nombre d’évolutions et de remises en cause » estime Françoise Pinel, la présidente d’Espace Delille, association qui réunit les commerçants d’une zone urbaine allant de la place Delille à la rue Saint-Hérem, en passant, entre autres, par les rue du Port et Pascal. Bref, une bonne partie du plateau central…

Collecte d’idées

Etre actif, réactif, inventif lorsque l’activité reprendra. Tel est le leitmotiv de la présidente d’Espace Delille. Et elle n’est pas la seule à le penser. Afin d’échanger, de réfléchir et de construire ensemble, Françoise Pinel a créé un groupe Facebook, collectant les idées et les remarques des uns et des autres. Commerçants, artisans, bien-au-delà du seul quartier Delille- rue du Port, mais aussi consommateurs. « Il est indispensable, dans toutes nos démarches, de mettre les consommateurs dans la boucle. C’est ensemble et seulement ensemble que nous sauverons le commerce de proximité » explique-t-elle.

“La crise va nous inciter à évoluer…”

Les premières réactions remontent déjà à travers la page Facebook. Elles témoignent d’inquiétudes légitimes et insistent sur la dimension humaine, le relationnel, le conseil, la confiance. Bref, tout le sel de la proximité immédiate. « La crise actuelle va nous inciter à faire preuve de davantage de solidarité, à travailler davantage ensemble » estime la présidente d’Espace Delille. Les informations collectées devraient être transmises à la CCI et à la Ville de Clermont “qui nous aident déjà à traverser cette période difficile“. Une période dont on sait qu’elle va encore se prolonger comme s’apprête à l’annoncer, lundi, le Chef de l’Etat…

Contact: https://www.facebook.com/groups/1020325681729307

Photo Patrick Bossin.

À propos de l'auteur

Marc François

Marc François

A débuté le métier de journaliste parallèlement sur une radio libre et en presse écrite dans les années 80. Correspondant de plusieurs médias nationaux, rédacteur en chef de l’hebdomadaire Info Magazine (Clermont, Limoges, Allier) pendant 9 ans, il a présidé le Club de la Presse Clermont-Auvergne entre 2009 et 2013. Il est l’initiateur de 7 Jours à Clermont.

1 Commentaire

Cliquez ici pour commenter

  • Françoise: Très bonne analyses de la situation actuel et avenir. Il devient impératif de voir plus loin et de se comprendre afin que l’ont puisse avancés en évitant le plus possible les complications sur tout les plans de la vie.Tant en compréhensions, en rapport entre les humains, en administratif, en justice, et beaucoup de choses qui entrave la vie. >QUE CHACUN PRENNENT C’EST RESPONSABILITÉ< … MC

Sponsorisé

Les infos dans votre boite