Accueil » Culture » Clermont méritait bien un carnet de voyage…
Tazab.
Culture Jeudi

Clermont méritait bien un carnet de voyage…

Quatre Clermontois appartenant au mouvement "Urban Sketcher" ont dessiné leur ville. Un livre va bientôt paraître.

« Il y a aussi à découvrir au coin de la rue ». Pour les Urban sketchers, la curiosité n’est pas nécessairement exotique et l’intérêt n’a pas forcément besoin de distance. Sophie Navas, Tazab, Richard Bertrand et Olivier Martin, quatre Clermontois, appartiennent à ce mouvement tout à fait informel et spontané né aux Etats-Unis. Les Urban Sketchers dessinent leur ville, ils se retrouvent régulièrement, en groupe, dans la rue, sur une place ou à la terrasse d’un bistrot, un crayon à la main. « On se fixe un point de rendez-vous et chacun dessine ensuite à sa façon » explique Sophie Navas, par ailleurs graphiste de profession.

Logique et paradoxal

Le projet de livre est né lors de l’édition 2015 du Rendez-vous du Carnet de Voyage. « On a constaté qu’il manquait quelque chose sur Clermont. Ce qui était à la fois logique et paradoxal… Cela a considérablement boosté notre envie. A partir de là, l’idée était de réunir les dessins provenant de différents urban sketchers et de proposer ces regards différenciés » souligne Sophie Navas. Très vite, un petit groupe de quatre dessinateurs urbains se met en place. L’énergie est là, l’inspiration aussi… et les dessins se multiplient au cours de l’année 2016.

Février prochain

Chacun à sa façon, à son style: l’un, designer-produit à la base, met volontiers en exergue l’architecture, le mobilier urbain; l’autre en pince pour la BD franco-belge, il traduit cet esprit à travers des bulles; le troisième, caricaturiste à ses heures, aime à croquer les « gueules » de Clermont. Enfin, Sophie se plaît à dessiner les bâtiments en cassant les perspectives et en travaillant sur les couleurs. Dès lors, le titre du livre n’a rien de surprenant: « Quatre regards sur Clermont. » Toutefois, l’aventure collective passe aussi par la case financement. Une campagne de crowfunding, actuellement en cours, est choisie afin d’auto-éditer ce qui prendra la forme d’un carnet de voyage. « Grâce à elle, nous avons bouclé 80% du budget nécessaire, en proposant aussi des affiches, des cartes postales. Si tout va bien, le livre paraîtra en février prochain » explique la graphiste. « Quatre regards sur Clermont » sera plutôt « centre-ville » et bénéficiera de courts textes, comme des légendes photos, portés en manuscrit. Les auteurs ont aussi leur ticket d’entrée pour la prochaine édition du rendez-vous du Carnet de Voyage où ils devraient disposer d’un stand. Les organisateurs de l’événement portent en effet une attention particulière sur ce projet en voie de réalisation. Au-delà,  le quatuor garde l’esprit « Urban sketcher », celui de dessinateurs urbains spontanés et indépendants, ouverts sur le monde mais attentif à leur ville. Il s’y passe toujours quelque chose…

Pour en savoir plus sur la campagne de crowfunding:http://fr.ulule.com/quatre-regards

Sophie Navas

À propos de l'auteur

Marc François

Marc François

A débuté le métier de journaliste parallèlement sur une radio libre et en presse écrite dans les années 80. Correspondant de plusieurs médias nationaux, rédacteur en chef de l’hebdomadaire Info Magazine (Clermont, Limoges, Allier) pendant 9 ans, il a présidé le Club de la Presse Clermont-Auvergne entre 2009 et 2013. Il est l’initiateur de 7 Jours à Clermont.

Commenter

Cliquez ici pour commenter

Sponsorisé

Les infos dans votre boite