Accueil » Sports » Clermont Foot : samedi sera le grand soir…
Un événement tant attendu par les supporters clermontois- photo B.Chérasse / clermontfoot.com
Actualités Sports

Clermont Foot : samedi sera le grand soir…

Le match nul concédé, hier soir, par Toulouse face à Pau, place le Clermont Foot dans une situation rêvée alors que la dernière journée de championnat se déroulera samedi soir. Seul un scénario improbable pourrait désormais l'empêcher de rejoindre la Ligue 1.

Le Clermont Foot n’y est pas tout à fait. Mais il s’agira samedi soir d’une simple formalité. Il faudrait en effet un scénario invraisemblable pour l’empêcher désormais de rejoindre les rangs de la Ligue 1. Le match nul obtenu hier soir sur son terrain, face à Pau, dans un derby du sud-ouest reporté, a scellé le sort du Toulouse Foot Ball Club. Il devra passer par les barrages d’accession. Ce petit point glané par les Haut-garonnais sur leur terrain (ou plutôt les deux abandonnés au passage) propulse les Clermontois vers l’élite.

Une différence de buts très positive

On n’imagine pas, en effet, les hommes de Pascal Gastien s’effondrer au Stade Malherbe de Caen ou, dans le même temps, Toulouse infliger une fessée à Dunkerque, qui jouera son maintien en Ligue 2. Or, en cas de défaite clermontoise et de succès toulousain, lors de l’ultime journée, le goal average (une différence de +8 actuellement pour les Auvergnats) restera en faveur du Clermont Foot.

Le long chemin

Il faudra néanmoins attendre jusqu’aux environs de 22 h, samedi, pour connaître officiellement le verdict. Et les footballeurs clermontois devront prendre le match contre Caen avec le sérieux nécessaire. Déjà proche de monter la saison passée, avant que la situation sanitaire ne vienne interrompre le championnat et geler les positions, le Clermont Foot, malgré son modeste budget, a su confirmer son nouveau statut et mener brillamment sa barque. Une juste récompense pour ce club patient, né sur les cendres de l’ancien CFC en 1990 et dont le plus haut fait demeurait, à ce jour, l’improbable victoire contre le Paris Saint Germain en 1/8ème de finale de la Coupe de France en 1997, alors qu’il évoluait encore en Nationale 2. Récompense aussi pour Ahmet Schaefer, président ambitieux, et pour Pascal Gastien, aux manettes du projet sportif. Et une sacrée bonne nouvelle pour les amoureux du football à Clermont qui rêvaient évidemment d’un tel scénario. “Demain, le paysage sportif clermontois n’aura que plus d’impact et valorisera notre territoire” se réjouit Claude Michy qui dirigea le Clermont Foot pendant près de quinze ans.

 

Photo clermontfoot.com

À propos de l'auteur

Marc François

A débuté le métier de journaliste parallèlement sur une radio libre et en presse écrite dans les années 80. Correspondant de plusieurs médias nationaux, rédacteur en chef de l’hebdomadaire Info Magazine (Clermont, Limoges, Allier) pendant 9 ans, il a présidé le Club de la Presse Clermont-Auvergne entre 2009 et 2013. Il est l’initiateur de 7 Jours à Clermont.

Commenter

Cliquez ici pour commenter

Sponsorisé

Les infos dans votre boite