Accueil » Culture » Cinémas : vers un retour sur la pointe des pieds
Les cinémas clermontois attendent la reprise, à l'image du Capitole- photo Patrick Bossin.
Actualités Culture

Cinémas : vers un retour sur la pointe des pieds

Les Français pourraient retrouver les lieux culturels à la mi-mai. Les salles de cinéma seraient concernées par la mesure. Mais ce retour sera, quoiqu'il arrive, assorti de conditions et de restrictions.

Les Italiens ont redécouvert le plaisir inimitable des terrasses de cafés et de restaurants ce lundi. Un début de retour vers la « dolce vita », valable pour 19 des 20 régions transalpines. Dans le même temps, salles de concert, cinémas et musées ont aussi rouvert leurs portes, tout en limitant, pour le moment, les jauges à 50% de la capacité. Pour l’heure, les Français attendent toujours de telles mesures. Il est vrai que les chiffres de contamination dans notre pays sont les plus mauvais enregistrés en Europe…

Un plan en trois étapes

Malgré tout, le mois de mai pourrait voir un certain nombre d’interdictions levées. L’ouverture des terrasses, celles des commerces « non essentiels » est toujours dans les cartons. De la même façon, les lieux culturels pourraient relancer leur activité le 17 mai prochain. Des mesures qui s’accompagneront, quoiqu’il en soit, de restrictions sévères. Fermées depuis six mois, après l’interruption du printemps dernier, les salles de cinéma devraient donc retrouver le public. Mais dans quelles conditions ? « Depuis début mars, nous travaillons avec le gouvernement sur un plan progressif de réouverture qui nous a été proposé, en trois étapes, avec des jauges progressives à chacune des étapes” explique Marc-Olivier Sebbag, délégué général de la Fédération nationale des cinémas français. Dans un premier temps ; les salles pourraient ainsi avoir une jauge d’un tiers de la capacité globale, chiffre qui ne permettra pas de rentabiliser l’activité. Après quelques semaines, le taux de remplissage pourrait atteindre les deux tiers avant un « retour à la normale » dont on ne peut prévoir la date.

Dans les starting blocks

On ne se bousculera donc pas au portillon, dans un premier temps, mais les films ne manqueront pas pour cette « rentrée ». 400 sont, en effet, prêts à sortir, sans compter ceux qui étaient à l’affiche juste avant le confinement. C’est le cas d’Adieu les cons d’Albert Dupontel qui, depuis, a remporté sept Césars. On pourra aussi voir Drunk du Danois Thomas Vinterberg, récemment « oscarisé ».  Rappelons qu’en 2020, la fréquentation des salles obscures s’était effondrée de 70%. 2021 sera pire encore…

 

À propos de l'auteur

7 Jours à Clermont

La rédaction de 7 Jours à Clermont est composée de journalistes professionnels locaux. 7 Jours à Clermont, média web entièrement indépendant, a la volonté de mettre en exergue l’activité et les événements marquants des 7 jours à venir dans la métropole clermontoise.

Commenter

Cliquez ici pour commenter

Sponsorisé

Les infos dans votre boite